Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

A Paris, Abakar Assileck Halata lance la MPRT et appelle la France à une stricte neutralité sur le Tchad
Dans une salle acquise à sa cause, Abakar ASSILECK Halata, Militant engagé, un des fondateurs des Patriotes de la Diaspora Tchadienne de France (PDTF), a franchit, dimanche 08 août 2021, un nouveau palier dans son parcours politique. En créant la Marche des Patriotes pour la Renaissance du Tchad (MPRT).
Amis, membres de famille, sympathisants, alliés et camarades de luttes, ont répondu présents à l’invitation du mouvement qu’a lancé Abakar Assileck.
Lors de sa déclaration politique, le leader de la MPRT a fait un rappel historique de la situation politique qui l’oblige à se lancer en politique dans le but de changer les choses au Tchad.
Relations franco-tchadiennes irritent la MPRT
Il s’est prononcé sur les relations franco-tchadiennes en demandant à Paris à défaut d’aider les Tchadiens à trouver une solution à leur crise, d’observer une stricte neutralité pour éviter de léser les uns et favoriser les autres.
Son porte-parole, Youssouf Ali, venu de Bordeaux, a rejeté toute idée de participation au dialogue politique avec le Conseil Militaire de Transition (CMT), estimant que le mouvement ne cautionnera pas un tel scénario.
Bonne chance à la MPRT et plein succès à toute la direction du mouvement qui se veut creuset de tous les fils et filles du Tchad, éparpillés dans le monde et contraints à l’exil par la répression des régimes successifs.
Makaila.fr

DISCOURS DU PRESIDENT FONDATEUR DE LA MPRT, MR ABAKAR ASSILECK HALATA, A L’OCCASION DU LANCEMENT OFFICIEL DU PARTI,

Messieurs les leaders de Mouvements panafricains,

Monsieur le coordinateur des patriotes de la diaspora tchadienne,

 Messieurs les membres du conseil des patriotes de la diaspora,

Distingués invités,

 

Mesdames, Messieurs.

Très chers compatriotes, un nouveau jour se lève pour notre jeunesse.

C’est un jour de joie, plein d’allégresse.

C’est un jour de grâce, un jour plein de symbole.

Pendant des années, nous avons observé minutieusement le déroulé  de la vie politique, sécuritaire, culturelle et socio-économique de notre pays.

Nous nous sommes rendus compte que la situation était plus que préoccupante et urgente, au regard de la vision que nous avons pour notre cher et beau pays le Tchad.

Mais avant toute chose, je veux m’incliner devant la mémoire de tous ceux et celles qui ont donné de leur vie pour la paix et la stabilisation de ce pays ; qui ont contribué pour qu’elle soit une nation unie. Tous ceux et toutes celles de nos martyrs tombés au combat pour l’instauration de la démocratie, de la paix, de l’État de droit et du vivre ensemble. Et plus particulièrement aux jeunes gens connus et anonymes qui ont fait don de leur sacrifice ultime. Changer ce système n’est plus un vœu mais un devoir.

Mes pensées vont également aux pionniers de la presse de ces dernières années. Car sans eux et les leaders de société civile le Tchad n’aura pas pu obtenir ces quelques acquis démocratiques que nous cherchons à préserver et à améliorer.

 

Chers compatriotes,

Je veux faire fi de toutes les irrégularités politiques et sociales que nous ont servies les différentes classes politiques dirigeantes, des différents systèmes gouvernants qui ont été à la tête de notre pays.

Je refuse de parler des dirigeants, de la marginalisation du peuple par ces différents systèmes, de la mauvaise gouvernance, du non-respect des droits de l’Homme, des inégalités criardes dans la redistribution des ressources du pays. Par un népotisme sans commune mesure, de faire travailler le médiocre à la place du compétent. 

Je refuse d’en parler pour ne pas remuer le couteau dans la plaie déjà si infecte.

Le peuple y a souffert longuement, et il doit plus en souffrir.

C’est pourquoi je pense qu’un nouveau jour s’est levé sur le Tchad, un jour d’espoir et de paix, un jour de libération de conscience et de canalisation des énergies positives.

Et c’est dans cet environnement ambiant marqué par la certitude de revoir notre pays panser ses plaies et courir vers son idéal que nous avons décidé avec la volonté de tous les vaillants fils et filles du Tchad, du nord au sud, de l’Est à l’Ouest et au centre de créer le mouvement « Marche des patriotes pour la renaissance du Tchad » en abrégé MPRT.

Il s’agit d’un parti politique qui fédère toutes les aspirations socio-politique des tchadiens, qui libère les talents et qui prône les valeurs de paix, de démocratie, de développement et du vivre ensemble.

La marche des patriotes pour la renaissance du Tchad, se veut un parti moderne du courant social-démocratie, qui rassemble les démocrates de toutes les communautés ethniques nationales, de toutes les régions du pays, de toutes les conditions sociales et de tous les âges.

 

La MPRT, ambitionne d’incarner un projet de société pour un Tchad diffèrent dans lequel se reconnaissent nos compatriotes, afin de susciter de la part de tous, l’effort national   nécessaire pour faire émerger un État souverain et unitaire ; arracher la racine du sous-développement et assurer la réconciliation véritable et la concorde nationale.

Au MPRT, nous sommes une nouvelle génération d’hommes politiques qui s’engageons vigoureusement et rigoureusement à mettre fin au déclin de notre belle nation commune.

Le peuple tchadien aspire à la grandeur, mais ce rêve ne peut se réaliser sans un rassemblement d’hommes et de femme déterminés, pour relever ce défi devenu herculéen par la faute de ceux qui ont pris en otage nos populations et nos richesses.

Nous sommes un pays pauvre avec une population appauvrit malgré nos énormes potentialités énergétiques, agricoles et animales.

Oui, notre ambition ne consiste pas à faire de la propagande stérile mais d’assurer le bien-être des tchadiens. Notre premier ennemi est l’injustice, notre deuxième ennemi est la pauvreté, que nous devons éradiquer car ce sont des cancers avilissants.

Il est question de mobiliser toutes les énergies, toutes les ressources humaines, matérielles et financières pour faire du Tchad un pays émergent à court terme.

Pour notre la diplomatie, nous respecterons les engagements signés par notre pays, entre autres la lutte contre le terrorisme et le banditisme transfrontalier.

Nous exigeons de la France la stricte neutralité, et une coopération égale à égale basée sur le respect et la dignité de l’homme tchadien. Nous œuvrons à stabiliser la Libye , le Soudan et la république centrafricaine sœur .

 

En somme, tchadiens, tchadiennes mes chers compatriotes, je vous prie de recevoir par cette déclaration de naissance de votre parti politique Marche des patriotes pour la renaissance du Tchad, toute mon affection à votre endroit. Nous restons ouverts à toute coalition, alliance ou fusion, car c’est ensemble que nous pourrons vaincre ce lourd héritage d’injustice, de haine, de mépris, de vendetta et de chapardage.

 

Que Dieu bénisse le Tchad

Je vous remercie

Paris, le 8 août 21