Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Nous, opérateurs économiques, en notre qualité du poumon économique de notre pays, voudrions_ par amour de notre chère patrie, bien faire de notre secteur économique d'un secteur formel, dynamique, sans corruption et participer à l'économie de notre pays. Par la voie de notre organisation syndicale, le Syndicat National des Opérateurs économiques, nous avions bien compris comment le secteur de l'économie national fonctionne. D'abord, il nous est très opportun, de comprendre que la corruption tue l'économie d'un état.

Depuis l'indépendance, les Opérateurs économiques du secteur formel et informel, travaillent dans ces secteurs de manière extra informelle. Le secteur public et les organisations ayant la compétence de rendre ce secteur formel, n'ont pas pris leurs responsabilités pour permettre à ce secteur de travailler correctement comme tout secteur économique de la planète. Or, les organisations internationales, gouvernementales et non gouvernementales, doivent apporter leur appuie pour permettre à ce secteur se mettre sur les rails envie de participer à l'économie nationale et de lutter contre la corruption. Aujourd'hui ces secteurs souffrent de multiples problèmes.

 D'abord, la corruption, le manque d'expérience, la désorganisation, l'arnaque sous une manière administrative hors règle etc...

Quels sont donc les vrais problèmes que vivent actuellement les opérateurs économiques quotidiennement ?

1. La corruption,

2. Mal organisation des opérateurs économiques non expérimentés,

3. Arnaquent par les agents de l'état sensés orienter ce secteur,

4. Manque de patriotisme dans les services d'administration publique,

5. Manque d'expérience administrative des agents de l'administration publique,

6. Mal formulation des documents administratifs par les agents de l'administration publique,

7. Mal formulation des factures commerciales par les opérateurs économiques,

8. Non existence carrément de recyclage dans le secteur, ni de l'administration publique, ni des opérateurs économiques,

9. Taxe non réglementaire de l'administration fiscale.

C'est tout ça, aujourd'hui le secteur dans lequel travaille les opérateurs économiques au Tchad.

Quelles sont donc les solutions à préconiser ?

1. Le syndicat national des opérateurs économiques ayant en son sein actuellement 890 opérateurs économiques abonnés, entend bien se collaborer avec le secteur privé, public, les organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales entreprendre une régulation concertée du secteur,

2. Un recyclage continue des opérateurs économiques dans le cadre d'une orientation simple et pratique du secteur,

3. Un recyclage des agents administrateurs de l'ensemble du secteur économique et de l'administration fiscale,

4. Un auto contrôle concerté des documents commerciaux, en mettant en place des documents commerciaux sécurisés à savoir (facture commerciale, le contrat commercial, le PV commercial, etc...), tous ces documents sur le plan commercial, international,  ont besoin d'une formulation identique et sécurisée,

5. Faire comprendre aux opérateurs économiques, le rôle des tribunaux commerciaux et leur force dans le domaine commercial,

6. Appui technique.

Dr Wardougou Djimi Chetté

Président du synopet