Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tchad: le FSR appelle à la tenue d'un dialogue urgent et inclusif

 Communique de presse

Le FSR en appelle à l’urgente organisation du dialogue national inclusif pour parer à la dégradation de la situation politique et sociale au Tchad

Le Bureau politique, instance suprême du Front pour le Salut de la République (FSR) suit avec une très grande préoccupation la rapide accélération de la dégradation d’une situation déjà très précaire tant sur le plan politique, social que sécuritaire en République Tchad.

Notre mouvement, bien qu’il se soit constitué dans des circonstances de lutte armée, il en a toujours appelé au règlement de nos guerres fratricides et nos divergences par la voie du dialogue direct pour ainsi faire échec à toutes autres visées qui feraient obstacle à notre marche vers la démocratie et la reconstruction du Tchad. 

En effet, depuis l’annonce du décès du feu Président Idriss Deby, comme tout citoyen Tchadien éprit de paix et de justice, nous avons noté positivement l’annonce faite par les autorités de la transition d’organiser un dialogue national véritablement inclusif de toutes les forces vives de la nation.

C’est dans cette perspective du dialogue national inclusif annoncée par le gouvernement de la République du Tchad que le Front pour le Salut de la République (FSR), fidèle à ses idéaux de paix et de justice, accueille positivement les dernières avancées à savoir, la création d’un Ministère d’Etat dédié et la mise en place d’une commission chargée de faire des propositions.

Par ailleurs, nous en appelons aux partenaires internationaux à tenir leurs engagements à savoir, d’aider les tchadiens à organiser cette assisse de la plus haute importance pour l’avenir même de notre pays.

Néanmoins et avec regrets, nous informons l'opinion nationale et internationale de ce qui suit :

1 – Marquons notre étonnement des démarches particulièrement sélectives entreprises en direction de certains groupes armés que ce soit du fait des autorités tchadiennes et où des pays tiers amis du Tchad.

2 - Qu'à ce jour, aucun contact n'ait été pris avec ses instances politiques ni de la part des diverses structures nationales et où de ces pays qui entreprennent des démarches de facilitation. 

3 – Que pour le retour au pays des exilés, les autorités de la transition ont adopté une approche personnalisée au relent communautariste que politique.

4 – Que la loi d’amnistie générale au bénéfice de tous les membres des organisations politico-militaires actifs ou non et des exilés se fait toujours attendre. La promulgation d’une telle loi permettra le retour au pays des exiles qui s’inscrivent dans cette logique de dialogue.  

5 – Quant à ce qui le concerne, le bureau politique du FSR annonce sa disponibilité à s’engager dans toutes les solutions pacifiques pouvant mettre un terme à la guerre fratricide et de ce fait, a instruit toutes ses structures civiles comme militaires, de ne commettre aucune action de nature à fragiliser le processus de transition en cours.

6 – Invite les plus hautes autorités de la transition à entreprendre au plus vite, dans l'intérêt de tout le peuple tchadien, les concertations avec tous les groupes armés, sans distinction aucune. Ce n'est ni le nombre de combattants ou les actions d'éclat qui doit déterminer l'intérêt ou non qu'ils puissent porter aux revendications des groupes politico-militaires.

Le Front pour le Salut de la République (FSR) mobilisera tous ses efforts pour ce dialogue politique au Tchad tant réclamé par tous depuis de nombreuses années.

 

                                                                   Fait à Paris, le 06 juillet 2021

                                         P. le Président du FSR

                                             Le Haut Représentant - Porte-parole

                                    Abdelmanane Khatab