Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tout parti ou système politique dépourvu d’idéologie réelle est voué à disparaître. C’est une logique qui attrait à la science politique dont les grandes civilisations ont déjà fait les frais d’une telle expérience. Cette réalité qui rattrape en politique vient de se dévoiler dans notre paysage politique au Tchad.

Depuis 48H l’heure de la descente aux enfers du MPS parti de l’oriflamme a sonné et les militants de ce parti ainsi que l’ensemble des tchadiens assistent méduser à un grand spectacle offert gracieusement par les cadres du MPS. Tout est parti d’une simple convocation d’un congrès extraordinaire du MPS en l’absence du Secrétaire Général Mahamat Zene Bada en déplacement médical en France.

Comme nous l’évoquons au début de notre article, le manque d’idéologie et de projet de société concret à proposer aux tchadiens a fini par jaillir et fait jour à la face du peuple qui comprend une fois de plus que le MPS n’est qu’une simple bande des soudards et pillards venus du confins de l’Est du Tchad dans les années 1990 pour détrousser et spolier le peuple tchadien de son rêve de développement. A cet effet, veuillez suivre sur les réseaux sociaux les réactions du Général Moussa Haroune Tirgo et vous comprendrez notre qualificatif.

Sinon comment peut-on qualifier un tel spectacle digne des éléphants dans un magasin de porcelaine ? Cette descente aux enfers que vient d’amorcer le MPS et les pontes et affidés du régime défunt d’Idriss Deby signe clairement l’absence d’idéologie et de projet de société à proposer aux tchadiens.

Aujourd’hui, ce parti est voué certainement à l’échec du fait du déni démocratique qui a tant sévi dans ce pays de 16 millions d’âmes dont le peuple n’a plus confiance aux politiques et surtout au MPS qui a cultivé pendant trois décennies le mépris et l’asservissement des tchadiens par pure gabegie et démagogie.  

Le MPS a pendant longtemps du vivant de son fondateur le Maréchal Idriss Deby ITNO été traversé par un vent d’égos surdimensionnés du fait de l’ivresse du pouvoir dont jouissaient certains pontes du régime comme Mahamat Zène Bada, Jean Bernard Padaré, Azize Mahamat Saleh et les analphabètes Généraux, ainsi que les affidés de l’Ex première dame Hinda Deby.

En réalité, les tchadiens étaient confrontés et continuent de l’être face à une bande d’individus sans foi ni loi, voire sans parcours ni probité morale. A cet effet, Zene Bada est considéré dans l’opinion au Tchad comme un vrai zélé admiré par le maréchal avec ses défauts et qualités.  Les audios concernent son jugement sur une civière au Tribunal de N’Djamena circulent encore sur les réseaux sociaux.

Jean Bernard Padaré connu généralement sur l’appellation de « feu de brousse » ou délinquant primaire selon le qualificatif de son ex-ami Ahmat Bachir est un digne idiot en politique au sein du MPS. Il est qualifié par sa communauté moundang de fils de grand-mère. C’est ce qui explique son immaturité et sa fougue sur la scène politique Tchadienne. Il n’a aucun soutien dans le MPS et n’a aucune ambition électorale même pour être député parce que ses parents l’ont vomi et honni pour avoir accepté d’être un gros machin du MPS contre son tuteur Saleh Kebzabo.

Azize Mahamat Saleh, un autre zélé en politique parce qu’il se dit le fils de l’ex SG du MPS Mahamat Saleh Ahmat TIBEK. Il n’a aucun parcours sauf sa délinquance et son plaisir pour les regroupements récréatifs appelés généralement « Gada » au Tchad. C’est un vrai voyou qui dans une société normale ne mérite pas d’être hissé au sommet de l’Etat.

Quant à Idriss Youssouf Boy, l’un des instigateurs du congrès conflictuel actuel du MPS est un vrai plumeur. Il n’a aucun vrai parcours dans les études. C’est un vrai profiteur de situation et un opportuniste aguerrit. Il a longtemps fait la compagnie du défunt fils aîné d’Idriss Deby (Brahim Deby). Ce soit disant secrétaire particulier du PCMT est une vraie hyène déguisée en agneau. Sa philosophie est marquée par son intérêt ou jamais.

Enfin, Idriss Kalakala, un semi lettré de son état. Sa position au sein du MPS se justifie simplement par son lien de beau-frère au Maréchal. Il n’a aucune suite dans les idées et ne maîtrise rien en politique mais il fut propulsé comme président du RJ/MPS pendant un moment. C’est un incompétent et ne peut rien proposer en politique.

Bref, face à une horde des politicards arrogants et immatures dont les égos surdimensionnés polluent la scène démocratique au Tchad, ces véreux cadres ne peuvent qu’accélérer la descente aux enfers et la sortie totale du MPS de la scène politique tchadienne. Désormais seule la justice pourra trancher cette dispute mesquine entre les cadres véreux du MPS. Vivement la descente aux enfers……

Vivement un parti d’opposition démocratique au pouvoir au Tchad pour que renaisse la vraie démocratie au pays de Toumaï.

 

Saint-Ouen l’Aumône, le 07 juin 2021

La Réflexion de Makaïla NGUEBLA, « Plume Combattante et Indépendante »