Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

 Eviter de salir la réputation du diplomate tchadien , Maïtine Dioumbé

Ambassadeur depuis 1982,Maïtine Djoumbé fait partie des rares diplomates tchadiens, ayant travaillé dans plusieurs autres pays africains et  européens. Sa dernière nomination comme Ambassadeur du Tchad en Chine  date  de fin 2019, six(6) mois après le décès de son épouse.

Un article publié sur la toile à l’allure d’un règlement des comptes, accuse sans preuve le diplomate, Maïtine Djoumbé d’enrichissement illégal alors que la Chine est connue intransigeante et irréprochable en matière de la répression des corrupteurs et corrompus. Comment peut-on alors justifier l’enrichissement de ce dernier ?

Ce qui est frappant dans cet article, les vrais prédateurs et détourneurs des deniers publics de notre pays  bien que connus de tous, sont épargnés.  Pourquoi cibler de manière sélective, Maïtine Djoumbé qui a fait toute sa carrière diplomatique hors du pays ?

Derrière la publication de cet article, l’auteur cherche à ternir la réputation de l’Ambassadeur Maitine Djoumbé. Ce qui inadmissible pour les personnes averties et prévenues.

La lutte contre la corruption au Tchad ne doit pas être sélective en fonction des individus. Il ne peut avoir des bons détourneurs et des mauvais.

Si on veut assainir l’administration publique et la société tchadienne en général, on doit plutôt lutter contre toute forme de corruption sans distinction aucune.

Makaila.fr