Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

La CGT exprime aujourd’hui plus qu’hier encore, ses plus vives préoccupations concernant :

- Le viol de la Constitution par une junte militaire qui s’est immédiatement octroyé les clés du pouvoir à la mort du Président Idriss Déby ;

- Les atteintes aux libertés en général, et aux libertés syndicales en particulier ;

- Les menaces inquiétantes et quotidiennes que subissent nos camarades tchadiens de l’UST.

La CGT condamne avec force ce coup d’état qui place au pouvoir le fils d’un Président autocrate resté plus de trente ans à la tête du pays.

La CGT condamne avec force l’interdiction des marches et manifestations violemment dispersées ces dernières semaines parfois à coup de fouets et de bâtons, ainsi que l’emprisonnement et les actes de tortures subis par les manifestants.

La CGT condamne avec force les actes d’intimidation subis au quotidien par nos camarades de l’UST. Dernièrement les locaux de la Bourse du Travail à N’Djamena ont été criblés de plusieurs impacts, manifestement d’armes à feu.

 La CGT condamne avec force l’interdiction faite aux travailleurs de manifester librement alors que ce droit est constitutionnellement reconnu au Tchad ;

 La CGT condamne avec force le non-respect des Conventions de l’OIT, en particulier la C087 sur la liberté syndicale, et de la C098 sur le droit de négociation collective, toutes deux ratifiées depuis plus de 60 ans par le Tchad.

Aujourd’hui la « rue » et le peuple grondent de plus en plus fort contre le conseil militaire de transition et contre la France qui vient de prendre acte de la mise en place de ce « conseil » sans dénoncer que la constitution Tchadienne a été bafouée.

Nous apportons tout notre soutien et notre solidarité à nos camarades de l’Union des Syndicats du Tchad (UST) qui après avoir condamné la prise du pouvoir par les armes rejettent que la transition soit assurée par des militaires.

Ils appellent l’ensemble des Tchadiens à cesser le travail et « …à un dialogue inclusif de tous les Tchadiens de l’intérieur et de l’extérieur ».

Dans une région du monde où les populations sont si durement touchées, violentées, agressées, assassinées, la CGT solidaire de nos camarades appelle au respect de la Constitution, à la paix et à la justice sociale, clés indispensables pouvant ouvrir sur un futur tchadien démocratique et apaisé.

https://data.over-blog-kiwi.com/0/80/87/91/20210512/ob_9718d2_de-claration-de-la-cgt-sur-la-situatio.pdf