Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

En tout cas, tout semble indiquer qu’il s’est trompé de mission. Vu, sa manière actuelle des consultations très archaïques, sans documents ni Protocole de Consultations. Et pourtant, sa mission d’aujourd’hui n’est pas de former un gouvernement à l’ancienne pour la gestion des affaires courantes comme autrefois. Il lui a été certainement demandé de former un gouvernement des technocrates compétents, capables de comprendre et réfléchir pour concevoir des mécanismes efficaces de préparation du dialogue inclusive tant attendu. C’est donc, une mission à priori technique et précise !

En principe, pour les leaders qu’il a reçus, les vrais hommes politiques qui sont sûrs d’eux-mêmes et qui sont sûrs de gagner une élection libre et transparente, ne devraient pas perdre du temps dans un Gouvernement  éphémère de transition. Ils devraient attendre, pour ne pas courir les risques des critiques et autres calomnies. Ils devraient entre-temps s’occuper de leurs partis durant les 18 mois de la transition pour lier des alliances et occuper des terrains en vue de gagner les échéances futures. Mais qu’à cela ne tienne…

La Consultation  en question, l’approche consultative actuelle entamée par le Premier ministre de transition Mr Pahimi Padacké Albert n’augure pas, à mon humble avis, un lendemain meilleur. Elle souffre de « vice de procédure » grave ; de la méconnaissance des règles élémentaires des Consultations publiques de gestions de crises politiques ; surtout dans un pays comme le Tchad.

Le PMT peut bien être sincère entant que personne, je n’en doute pas. Mais sa démarche actuelle ne correspond à aucun principe  de Consultation publique ou politique moderne connu. Elle n’est pas logique ni transparente ; donc pas du tout efficace pour les résultats attendus. Une démarche  certainement calquée et apprise  dans  l’ancien régime, donc d’une autre époque disons révolue. Ce qui certainement ne répond donc pas forcement aux objectifs  et attentes du CMT en quête de solutions politiques, diplomatiques, économiques et sociales concrètes et efficaces.

  Je n’ai aucun problème personnel  avec Mr Pahimi Padacké Albert  que je respecte beaucoup et le félicite d’ailleurs pour sa nomination. Mais quand une situation est techniquement bloquée ou finirait dans une impasse menaçant la paix et le bien-vivre des tchadiens, je ne puis m’empêcher de donner gratuitement ma modeste opinion aux Uns et aux Autres comme contribution patriotiquement citoyenne. Puisque la Paix c’est une affaire de tout un chacun de nous !

  Recevoir ou aller voir des leaders politiques les bras ballants, n’est pas mauvaise en soi.  Mais seulement, une telle démarche n’est pas à la hauteur des attentes des tchadiens d’aujourd’hui ; plus cultivés, plus informés, plus éduqués, plus exigeants …etc.

 

Par exemple ; qu’est-ce qui garantit que par cette façon de consulter, le PMT  transmettrait fidèlement les messages, propositions et contributions des uns et des autres aux vrais destinataires ; commanditaires de la consultation (CMT) ou aux personnes consultées? Du moment où le PM lui-même est un chef de parti politique. Est-ce qu’on est à l’abri des coups bas, de conflits d’intérêts, de règlement des comptes, des calculs politiciens…..etc. ? Attention, je ne doute pas de sa sincérité personnelle, mais ça laisse quand-même porte ouverte à toutes les possibilités et interprétations !

Alors c’est quoi les Bonnes Méthodes de Consultations                                  dans pareille situation ?

Justement, les bonnes méthodes des consultations publiques et politiques reposent sur l'intégrité, la transparence et la confiance du partenaire. Une bonne consultation tient par avance les leaders consultés bien informés sur les démarches, les initiatives et intentions en cours, et leur donne la possibilité de faire valoir leurs points de vue de manière libre, sûres et documentées, et pas seulement verbales.

Les bonnes méthodes des consultations veillent à ce que le commanditaire dans ce cas le Conseil Militaire de Transition (CMT) puisse recevoir authentiquement et intégralement tous les rapports et PV, documentant les points de vue des différents leaders consultés au moment de prendre des décisions sérieuses concernant la vie de la nation et des citoyens.

Donc, dans le but de rassurer tout le monde de son honnêteté et faciliter les consultations avec les différents leaders tchadiens, le PMT devrait favoriser l'accessibilité à la transparence de la rencontre. Il devrait mettre à la disposition des leaders invités à la Consultation, les minimums requis. Même si les invités eux-mêmes n’avaient pas réclamé cela par ignorance ou simple négligence. Citons les minimums requis suivants :

  • Document de discussion : Un Protocole de consultation qui traite de la question (objet) et qui sollicite la présentation de points de vue, généralement par écrit, dans un délai donné. Fourni par avance ou sur place.
  • Procès-verbaux : toutes les discussions doivent être sanctionnées par des PV ; lus, approuvés et signés par les intéressés sous peine de nullité !
  • Groupes de travail : autour du PMT prenant note, assistant le PMT sur des sujets techniques ou complexes. Ils soumettent leurs conclusions, leurs rapports, les PV et les résultats des consultations au PMT qui soumettra à son tour  fidèlement au CMT dans les meilleurs délais.  

  Une telle approche renforce les connaissances et compétences du CMT et donne lieu à un processus de prise de décisions rapide, efficace à la fois transparent, équitable et appropriée. Mais hélas…

Aujourd’hui qu’est-ce qu’on voit ?

On voit le PMT naviguer à vue. Sans documents de travail traitant du bien-fondé de la rencontre comme cité ci haut ; sans procès-verbaux validés par les intéressés consultés. On voit seulement le PMT les bras ballants écoutant ses illustres invités à l’ancienne,  comme à l’âge de la pierre taillée. Non, je ne suis pas sûr que ce soit simplement pour ça qu’il a été nommé PMT. Il aurait pu faire mieux !

Je crois que le CMT attendait de lui un gros travail, un travail d’expertise, de compétences et d’honnêteté.  

Aussi, je pense que, si l’on veut aujourd’hui aider le CMT à réussir sa mission, on n’a pas besoin d’effectuer des rituelles politiques quelconques à l’ancienne. Mais plutôt, nous avons tous besoin de parvenir à quelque chose de sérieux de constructif pour sortir notre pays de la crise et les désordres.

 Rappelons-nous toujours ceci, un pays se construit dans la paix par la science, les connaissances et les techniques. Un pays ne se construit pas par la force vocale, ni les grandeurs des Boubous, des costumes ou encore moins parce qu’on a des gros ventres arrondis. Non, soyons sérieux ! Ne jouons pas avec la vie des gens et de l’existence de notre pays. Et ne perdons pas du temps, très précieux pour tout le monde.

Le PMT, puisque sa mission est de préparer la composition d’un gouvernement de transition de préparations d’élections libres et démocratiques; en principe et selon toute logique , les premières personnes qu’il devrait consulter, après avoir conçu le Protocole de sa Consultation, c’est l’intelligencia tchadienne technique, scientifique et  intellectuelle. Surtout qu’ils sont apolitiques (leurs avis) et technocrates. Leurs Avis sont non seulement honnêtes et sincères, mais également concrètes et mesurables. Disons, cette consultation est à la limite un processus technique et scientifique pour voir la profondeur de nos malheurs et de nos problèmes jusqu’à là interminables !

Oui, chers compatriotes, pourquoi ne pas essayer une démarche différente, une approche technique et scientifique du problème que politique et folklorique maintenant? N’est-ce pas dit-on, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets ? Pourquoi répéter depuis 60 ans  les mêmes erreurs d’approches? Pourquoi pas un Gouvernement de Transition Originale, Technique, Inédite et véritablement efficace ?

Oui, un Schéma de SOLUTION DEFINITIVE à tous nos problèmes est possible. Il suffit d’essayer. Ça ne coûte rien à personne !

 

En fin, autres choses, chers compatriotes,

Permettez-moi de rappeler que par sa disparition, le défunt Maréchal IDI, nous a laissé un DEFI immense à relever. Celui de pouvoir dorénavant vivre sans s’entretuer entre tchadiens, 30 autres années dans la paix, la cohésion et la sécurité. Si nous sommes des vrais patriotes épris de paix et de justice, essayons de relever le DEFI !

Autrement dit, le DEFI aujourd’hui, ce n’est pas de parvenir à vivre en paix seulement les 18 ou 36 mois de la transition, ou voire même 6 ou 7 ans suite à une élection apaisée; mais plutôt d’atteindre la barre de vivre dans la fraternité 30 autres années de paix et de cohésion sociale qui est le dernier record de stabilité dans le pays.

Chers frères et sœurs,

Tout en vous remerciant pour votre aimable attention et lecture, veuillez m’en excuser, si jamais certaines sensibilités ont été heurtées par mes propos. Seule l’intention de bien faire et la volonté de contribuer au bien-être des tchadiens m’animait.

Fait à Ndjamena le 30 Avril 2021

Mahamat Nour Abakar

Inventeur/Chercheur indépendant

Président du CONIT