Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

 

 

La Saga continue
Les progénitures du défunt Président ne s’avouent pas vaincus. Après avoir échoué lamentablement dans leur plan machiavélique de liquider la Société de commercialisation des produits pétroliers (SHT), ils ont encore imaginé un plan B pour s’emparer sans coup férir de cette société très juteuse. Selon des sources concordantes, le Directeur de cabinet civil adjoint de la Présidence de la République Abdelkérim Idriss Deby Itno alias Kérimo a appelé en vain la semaine dernière l’Inspecteur Général d’Etat(IGE) M. Issa Aldelmamout pour lui donner des injonctions afin de mener une mission spéciale à la SHT qui va déboucher sur le débarquement de l’actuel DG et son Adjoint.
Cette mission a été téléguidée par le DIRCAB adjoint pour régler des comptes au Directeur Général de la SHT M. Mahamat Djamous et son adjoint M. Abdelkérim Acyl et enfin de la Directrice Financière et Comptable Mme Kibissi. Ils sont dans son collimateur depuis longtemps. On veut faire payer à cette Dame par ce qu’elle a remplacé à l’époque Mahamat Guini, un incompétent et cousin germain du DIRCAB adjoint. IL faut préciser qu’il est le fils de Haiga Deby Itno. Pour ces prédateurs, une femme sudiste n’a pas le droit d’occuper ce poste très juteux sans oublier que ce pétrole provient de la zone méridionale.
Choqué par le fait que les enquêteurs n’ont rien trouvé par rapport à l’accusation de découvert de huit (
 
milliards de francs CFA que le DG aurait contracté auprès des Banques de la place. C’est un autre montage grossier qui a été initié pour s’emparer de cette vache à lait qui a toujours engraissé les pontes du régime. Cette information s’est révélée fausse et non fondée. Alors, il faut goupiller une stratégie bien huilée comme à leur habitude de piller à ciel ouvert cette seule société qui tient encore la route et qui a échappé de tomber dans leur escarcelle. La deuxième accusation concernant le transfert des fonds à l’étranger opéré par les responsables de la SHT ne sont que des tissus de mensonge sinon des arguties infondées sortis du chapeau du DIRCAB Adjoint.
Autres incongruités, le DIRCAB Adjoint a donné des orientations précises à l’IGE de vérifier si la SHT avait effectué des dépenses après la disparition inattendue du Maréchal en se fondant sur le communiqué rendu public par le Conseil Militaire de Transition (CMT) interdisant aux membres du Gouvernement de ne pas procéder aux( affectations, des nominations du personnel, engagement des dépenses , reforme des véhicules )pendant cette période. IL est question de chercher noise au DG et DGA afin de les dégager et laisser un des enfants du défunt à prendre la tête pour leur permettre de dilapider les fonds de cette société. C’est une véritable course contre la montre que se livrent à la Présidence les rejetons du Président défunt pour piller ces rares sociétés qui boostent encore l’économie nationale.
Ce que le DIRCAB Adjoint n’a pas compris et cherche coûte que coûte à placer son pion pour faire main basse sur ce fleuron. Pour lui ce mastodonte ne devrait pas échapper au contrôle des Itnos.
Or la SHT, l’on ne cessera jamais de le répéter est une société commerciale régie par l’acte uniforme OHADA, doté d’un Conseil d’Administration (CA) et non un département ministériel comme annoncé dans le communiqué du CMT.
Comme par enchantement figure parmi les membres de la mission commandée de l’IGE , un certain agent de la SHT du nom de Zakaria Saboun , d’une moralité douteuse et connu pour son incompétence notoire au sein de la SHT , cet homme au passé sombre sinon lugubre se fait appeler Monsieur Mission pour ces villégiatures éhontées au profit des ressources de la SHT. IL doit rendre tôt ou tard compte de la gestion du fonds du projet. Comme la perspective de bombarder Daoussa Idriss Deby à la tête de la SHT s’éloigne de plus en plus, il faut maintenant commettre une forfaiture en nommant une marionnette sinon un pantin du nom Zakaria Saboun à la Direction Générale de la SHT. Au moment où nous mettons sous presse cette information, l’IGE a déjà élu domicile à la SHT. Pour mémoire Zakaria Saboun est en position de double emploi car étant employé à la SHT ,il est aussi le représentant de la société arabe HTRC qui a racheté les actifs de Waterford et dont il fait des mains et des pieds pour la signature d’une convention avec la SHT.
L’indéboulonnable DIRCAB Adjoint et son frère Hissein Idriss Deby alias Husseini ne lâchent pas prise, ils veulent absolument placer cette société sous leur emprise en vue de mieux mettre en faillite. Leur rêve est d’éjecter l’actuel DG de la SHT afin de prendre le dépôt de Djarmaya qui a une capacité de 36 millions de litres et qui fera un bénéficie de 540 millions mensuel dont la SHT détient 75,5 et la TSH à 24,75%. Les Tchadiens doivent surveiller comme du lait au feu cette société afin de déjouer toutes les manœuvres qui se mettent en place dans le but d’empocher tout l’argent de la SHT. Les alibis que cherchent les Itnos pour détourner les ressources financières de cette société ne fonctionneront pas. La société civile doit veiller au grain. Les sociétés qui génèrent de l’argent ne sont pas les propriétés des Itnos
Rien ne sera plus comme avant (affaires à suivre)
Correspondance particulière