Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

 

Conférence publique à Dakar sur le Tchad
Thème : Sahel : crise sécuritaire, terrorisme et rébellion, défis et enjeux de l’après Idriss Déby
 
Introduction
 
Cette conférence est une initiative conjointe de deux organisations partenaires qui travaillent sur les questions de paix, de sécurité, de migration et de développement humain durable dans la sous-région ouest africaine et dans le monde. Il s’agit du Forum social sénégalais et du bureau Paix et Sécurité Centre de Compétence Afrique subsaharienne de la Fondation Friedrich Ebert basé à Dakar.
 
II. Contexte et justification
La géopolitique sahélienne reste lourdement marquée par une forte tendance militaro- géostratégique sous un climat de.« ni guerre ni paix » ; avec un lot d’attentats, d’attaques, et d’enlèvements causant chaque jour des morts et des pertes en vies humaines ici et là. Aussi de nombreuses populations sont
poussées à l’exode et aux déplacements forcés. A tout cela s’ajoute une lourde atmosphère liée aux élections dans de nombreux pays, sous fond de contestations des procédures électorales et/ou de
crises post ou pré-électorales. Ainsi, depuis bientôt dix ans, le Sahel vit dans une insécurité notoire malgré tout le dispositif de défense mis en place par les pays et la communauté internationale.
 
Du Mali, au Niger, en passant par le Burkina Faso, jusqu’au Tchad, de nombreuses opérations militaires ont déroulées sous la houlette des Nations Unies, ou des pays du G5 Sahel, avec l’appui des
partenaires techniques et financiers. Mais malgré tout cela, des groupes armés qui sévissent dans la zone, continuent à semer la désolation, la peur et le désarroi au sein des communautés qui ne savent plus à quelles forces se vouer. Face à cette situation, il faut reconnaître que l’armée tchadienne sous la direction du Maréchal, le Président Idriss Déby, a joué de grands rôles dans les moments de résistance et de protection des frontières. Le Tchad avait déployé des soldats dans toutes les zones de conflit au Sahel.