Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

 

Campagne sur le respect et les usages de l'emblème de la Croix-Rouge au Tchad

A l’occasion de la Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge le 8 mai, le Comité internationale de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge du Tchad (CRT) adoptent une nouvelle stratégie de campagne pour mieux faire connaitre les usages appropriés de l’emblème de la Croix-Rouge.

Ce signe, dont l’usage est restreint et règlementé par les Conventions de Genève et la Loi Nationale tchadienne, vise principalement à protéger et indiquer ceux qui portent secours aux personnes touchées par les violences et les conflits, tel que le personnel, les véhicules et édifices des membres du mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (comme le CICR et la CRT), ainsi que les services sanitaires militaires qui portent secours aux blessés sur les champs de bataille et les services sanitaires civils opérant dans les zones de conflits. Cet emblème n’a aucune connotation religieuse.

« Au Tchad, beaucoup de personnes pensent à tort que la Croix-Rouge est un signe médical et on la voit assez souvent utilisé sur des pharmacies, des cliniques, ou par des vendeurs ambulants, médecins, infirmiers, dispensaires et commerçants », constate M. Khallat Senoussi, Président de la CRT.

« Rien qu’à N’Djamena uniquement, nous avons pu repérer au moins 185 usages non-appropriés de l’emblème de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge. C’est ainsi que nous avons décidé de lancer cette campagne avec le CICR afin de mieux faire connaitre au grand public les usages de l’emblème. Toute utilisation non-conforme peut non seulement porter atteinte au travail de nos volontaires sur le terrain, mais aussi mettre en danger l’aide que nous apportons aux personnes dans le besoin », explique-t-il.

Cette campagne conjointe se déroulera à N’Djamena tout au long de l’année avec une série d’activités tel que des sketches radios, séances de sensibilisations, émissions radiophoniques et autres afin de permettre aux Tchadiens de mieux connaitre le bon usage de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, mais aussi encourager ceux qui utilisent ces signes sans autorisation ou à des fins commerciales, de s’en abstenir.

Restez informé… Ensemble, mettons fin aux usages non-autorisés de la Croix-Rouge !

Prenez une action dès maintenant :

  • Suivez chaque jour nos sketchs du 8 mai au 8 juin sur les radios aux horaires suivantes:

La Radio Nationale du Tchad: en Français à 14h30 et en Arabe à 19h10

La Radio FM Liberté: en Français à 18h20 et en Arabe à 8h15

 

Pour toutes questions de la part des médias, veuillez contacter :

Kossi Koko Mbanga, Chargé de Communication, CICR - N’Djamena

Tel : +235 63 67 39 60 , Email : kkokombanga@icrc.org

 

Mahamat Tchoroma, Directeur Communication, CRT – N’Djamena

Email: tchoromamahamat@yahoo.fr

 

A propos du CICR

Présent au Tchad depuis 1978, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) est une organisation humanitaire, neutre et impartiale qui apporte protection et assistance aux personnes touchées par le conflit armé dans le pays. En étroite collaboration avec ses partenaires de la Croix Rouge du Tchad (CRT) et du Mouvement, le CICR s’efforce à rétablir les liens entre les familles séparées par le conflit, améliorer les conditions des personnes privées de leur liberté et répondre aux besoins essentiels des populations déplacées ou résidentes.

Visitez notre page web : https://www.icrc.org/fr/ou-nous-intervenons/africa/tchad