Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Huit (8) ans après le départ du pouvoir du président Abdoulaye Wade, le peuple sénégalais  digne et libre est de nouveau dans les rues à travers tout le pays suite une affaire d’instrumentalisation de la justice pour neutraliser un adversaire politique gênant du président Maki Sall, élu en 2012 puis 2019. Il s’agit du député et opposant,  Ousmane Sonko, leader des PASTEF

A deux ans de la présidentielle de 2024, le Sénégal, un des rares pays d’Afrique au sud du sahara où la culture démocratique et la maturité sont une réalité, est de nouveau agité par des manifestations populaires suite à une affaire montée de toute piéces par le pouvoir en place pour neutraliser, le député Ousmane Sonko, leader des PASTEF, un parti politique engagé dans une démarche de rupture avec les anciennes pratiques des régimes successifs.

En effet, Ousmane Sonko, réputé pour son franc-parler, a su convaincre les Sénégalais dans leur écrasante majorité. Ils adhèrent en masse à son parti au point qu’il inquiète le président Macky Sall aux échéances présidentielles à venir.

Accusé de prétendu viol, Ousmane Sonko et les militants de son parti sont mobilisés depuis quelques semaines à travers le pays pour dénoncer ce qu’ils qualifient de machination du pouvoir contre un homme politique qui incarne des valeurs.

Convoqué pour être entendu par le juge, le député Ousmane Sonko a mobilisé autour de lui une foule énorme à Dakar, Saint-Louis, Casamance et dans d’autres régions du Sénégal.

Il faut dire que l’opposant à Macky Sall, a su gagner conquérir les cœurs des Sénégalais qui ont investi les rues dakaroises pour accompagner son cortège lors de son audition. Mais en chemin, les choses ont dégénéré entres les manifestants et les forces de l’ordre qui ont usé des gaz lacrymogènes sans  contenir la foule.

Selon l’Ong, ADHA et la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme, plusieurs personnes ont trouvé la mort,  de nombreuses arrestations ont eu lieu suite aux manifestations du jeudi 04 et Vendredi 05 mars 2021.

C’est dans cette vague d’arrestations des militants et des activistes, que se trouve, Guy Marius Sagna, figure engagée de la lutte pacifique contre le pouvoir de Macky Sall.

A travers ce qui se passe au Sénégal, se jouent désormais le destin et le combat de l’Afrique  en terre sénégalaise.

Macky Sall doit se rappeler qu’il doit son accession au pouvoir à la mobilisation des Sénégalais et en particulier des activistes, militants et démocrates qu’ll a arbitrairement incarcérés dans les conditions inhumaines et dégradantes.

La manifestation est une expression libre, un droit universel qui ne doit être entravé par des mesures répressives et liberticides.

J’invite les organisations sénégalaises et africaines à faire une pression pour obtenir la libération des personnes détenues illégalement.

Makaila.fr