Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Biens mal acquis au Tchad: les deux appartements parisiens du dictateur tchadien dévoilés
Biens mal acquis au Tchad: les deux appartements parisiens du dictateur tchadien dévoilés
Biens mal acquis au Tchad: les deux appartements parisiens du dictateur tchadien dévoilés
Biens mal acquis au Tchad: les deux appartements parisiens du dictateur tchadien dévoilés

En exclusivité, nous dévoilons deux des biens mal-acquis par le dictateur tchadien Idriss Deby à Paris. Comme le témoigne la taxe foncière en notre possession, le premier bien est situé rue Aumont Thieville, dans le 17ème arrondissement de Paris, à côté de la très chic Porte Maillot que les dignitaires tchadiens affectionnent tant.
L’appartement est au nom d’une des épouses de Deby, Hadje Halimé, la mère de Brahim Deby assassiné en 2008. Mais d’après nos sources, c’est bien Idriss Deby qui a payé pour l’achat de cet appartement, qu’il utilise comme pied-à-terre pour son épouse et ses enfants de passage à Paris.
La taxe foncière est envoyée à un autre appartement de cinq pièces acquis par Deby dans le 8ème arrondissement, rue de Vigny (ou le prix moyen du mètre carré atteint les 14 000 euros). C’est là que réside le gendre d’Idriss Deby, M. Daoud Hamid. Ce monsieur est marié à la fille de Deby, Amira, qui possède elle aussi un appartement boulevard Exelmans. Amira Deby s’est distinguée il y a quelques années par son attitude criminelle, en faisant torturer et violer une des ses rivales, qui a passé de nombreux mois en soins intensifs dans un hôpital parisien. Ces caciques d’un régime corrompu et sanguinaire ne cessent d’acheter des biens avec l’argent qu’ils volent au peuple tchadien. Mais tout ceci aura bien une fin, car une plainte pour corruption sera bientôt déposée en France contre Idriss Deby et ses proches.

Par ailleurs, vous pouvez constater dans les documents publiés que Mme Halimé, épouse du dictateur tchadien, déclare au fisc français qu'elle touche Zéro euros de revenus, sans doute dans le but de bénéficier de soins gratuits aux frais des contribuables français.

La rédaction de Makaila continuera son travail pour informer le peuple tchadien du vol de ses richesses. Les menaces ne nous feront pas reculer. Nous sommes d’ailleurs sur le point d'ester en justice Abderaman Hassan Mahamat Itno alias Bedei pour dénonciation de délit imaginaire. Nous rappelons que M. Bedei a prétendu devant la police français qu’il avait été victime d’un cambriolage imaginaire, simplement pour se venger de la publication de documents prouvant qu’il s’est acheté un bien immobilier à Paris avec l’argent du peuple tchadien.

Makaifr:

voir les documents: https://data.over-blog-kiwi.com/0/80/87/91/20210220/ob_ac6240_taxed-habitation-halime-2.pdf

https://data.over-blog-kiwi.com/0/80/87/91/20210220/ob_f862ae_taxe-fonciere.pdf