Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Guéra : le comité de réflexion se félicite du dénouement heureux de la crise d’Abtouyour

Le 12 janvier 2021, la population d'Abtouyour dans le département de même nom est descendue dans la rue pour une marche pacifique demandant le départ d'un responsable de centre de santé, a ses propres raisons.

A cet effet, un Comité de réflexion Kenga a vu le jour pour chercher à résoudre les problèmes entre les responsables sanitaires de district de Bitkine et la population. La correspondance adressée, est restée une lettre morte.

Au regard de ce qui précède, au niveau du comité de réflexion et les jeunes de ce département, tout en déplorant la crise, exprimons notre indignation et réprobation totale face à cette attitude de nos hommes politiques et traditionnels qui exploitent cette situation à des fins politiques en leurs faveurs.

Il s'agit d'un fait unique en son genre dans le département d'Abtouyour. Difficile à comprendre, le département ne sera détruit et face à toutes ces situations politisées, chaque gouvernant essaye de trouver des solutions par divers moyens pour résoudre certains problèmes sociaux.

Mais malheureusement ici, certaines personnes cherchent à maintenir la concorde intérieure et extérieure par la force ou la répression, en imputant à la population une prétendue insurrection. Idriss Deby n'est pas bête pour ne pas vous croire).

 D’aucuns s'évertuent à employer des moyens diplomatiques tout en hypothéquant tandis que d’autres encore en abusant de leurs pouvoirs tentent d’intimider et de réduire au silence certaines voix hostiles.

 A l’instar des Kenga et beaucoup d'autres Hadjaraï qui ont  joué un rôle crucial dans l'arrivée au Pouvoir d'Hisseine Habré en 1982, ils se sont éloignés de lui après la mort de leur porte-parole, feu Idriss Miskine paix à son âme.

Nous ne manquons pas de rappeler qu’en 1987, quand Hissein Habré avait lancé une campagne de terreur contre eux en réponse à la naissance d’un mouvement rebelle. Des membres du groupe furent massivement arrêtés et même tués. Selon le rapport d’Amnesty International,  840 personnes ont fait l'objet d'exécutions sommaires et extra-judiciaires.

Malgré cette répression sauvage contre la région du Guéra, les kenga et et d’autres groupes ethniques  hadjaraï ont ensuite soutenu Idriss Deby contre Hisseine Habré. Ils ont de nouveau contribué à la chute de cette dictature en 1990.

Une crise entre les dirigeants hadjaraï et Deby, a éclaté en 1991 après un prétendu coup d'Etat. De nombreux cadres civils et militaires issus de la région du Guéra, ont arbitrairement arrêtés et incarcérés quand les combats ont touché leur territoire. Il a fallu qu’Idriss Deby déploie d’efforts pour assurer la population. Voulez-vous encore réallumer le feu ?

Saisissant cette situation, le comité de réflexion attire l'attention des autorités sur le fait que certaines personnes qui se considèrent intouchables utilisent leur positionnement institutionnel et traditionnel pour se régler des comptes.

Nous réitérons notre refus catégorique par rapport aux actes que posent que des individus prétextant être issus de la communauté qui se considèrent comme des seigneurs et potentats dans le département d’Abtouyour, insoumis et libre.

 Aussi, nous souhaiterons faire savoir à travers cet écrit que ceux qui pensent être incontournables dans les questions se rapportant à la province et qui sont prétendument mandatés pour agir au nom de ce département sans avis des populations au nom desquelles, ils occupent des postes à responsabilités politiques et administratives. Ces derniers, il faut qu'ils se taisent, au lieu d'aider les frères à être intégrés à la fonction publique, c'est le contraire ils les bloquent...

Lancer, un appel solennel à la solidarité et à la mobilisation générale pour barrer la route aux ennemis de la population et de la jeunesse de notre département.

Ainsi, nous appelons à la résolution définitive et globale en demandant aux responsables administratifs, politiques et traditionnels notamment ceux et celles en charge du département d'Abtouyour, de mettre un terme à cette tension dans cette localité.

Il faut circonscrire les origines du conflit pour l’éteindre définitivement à l’aide des voies et moyens de règlements pacifiques.

" La mobilisation de masse pour user de la violence ne peut qu'aggraver le problème." Heureusement ce qui n'a pas été le cas.

Encore dit-t-on : " Seul le dialogue et la concertation peuvent contribuer à la résolution efficace et durable du problème".

Le 20 janvier 2021, le gouverneur du Guera, M. Dago Yacoub était à Bitkine. A Cette occasion, le comité de réflexion s’associe au comité de crise d'Abtouyour créé pour la circonstance expriment leur remerciement à ce dernier pour son implication directe dans cette situation.

Pour vos efforts en faveur de la paix, Monsieur le Gouverneur, le Comité de réflexion vous remercie d’avoir œuvré pour la libération de six (6) jeunes arrêtés injustement et détenus dans la cellule de commissariat de Bitkine par la complicité de certains hommes politiques et traditionnels.

Nous exprimons nos sincères reconnaissances aux internautes, parmi lesquels, les frères et soeurs qui ont témoigné de leur solidarité, leur mobilisation et surtout leur détermination que nous considérons ici, objectifs et responsables.

Grâce à vos différences interventions, que la première autorité du Guera en la personne du gouverneur Dago, ait pris la sage décision de libérer les 6 personnes détenues illégalement au Commissariat de Bitkine.

Pour le Comité de réflexion

GAYA PLE SEID, coordonnateur