Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tchad : Idriss Deby attendu au Guéra dans un climat de malaise général

Selon nos informations, Idriss Deby effectuera le 08 décembre 2020, une visite à Mongo dans le Guéra en vue de l’élection présidentielle du mois d’avril 201. Il a toujours considéré acquise la province du Guéra alors que  de nombreuses frustrations sont révélées par la population locale qui ne se reconnait pas dans sa politique d’exclusion sociale à son égard.

Idriss Deby, fondateur du Mouvement Patriotique du Salut (MPS),  est attendu le 08 décembre 2020 probablement à Mongo. Sa visite s’inscrit dans le cadre de la campagne présidentielle prévue en avril 2020. Selon des sources bien informées, une réunion des ressortissants de cette province a eu lieu pour préparer l’arrivée du président fondateur du parti de Bamina.

Des absences remarquées de certaines figures politiques du MPS, ont été soulevées lors de cette réunion réduite. Ce qui laisse présager que l’arrivée d’Idriss Deby n’enthousiasme pas certains cadres politiques écartés des affaires pour leur franc parlé.

Dans un post sur sa page facebook, en solidarité à Mahamat Nour Ahmed Ibedou, Alhadj Garondé Djarma, monument vivant de l’histoire politique du Tchad et particulièrement de la région du Guéra avait écrit et dit ceci : « Au guéra, hormis Adoum Tcheré qui fut le petit fils de Gar-Danndjawa et Gar Gogo et Président de l'Assemblée Nationale, le pouvoir M.P.S depuis son avènement utilise des Hadjaraï fils de Garmouraï et distilleuse des "Argui" pour humilier notre communauté. Nous refusons de se faire représenter par ces Hadjaraï de mauvaise graine, progéniture des Azaba des Askars.Que Deby cesse de mélanger les torchons avec les serviettes. » a dénoncé cet écrivain tchadien.

A travers ce post, Alhadj Garondé Djarma, fidèle à ses critiques contre les différentes formes des mauvaises pratiques politiques au Tchad, a su mettre le curseur sur l’épineuse question qui préoccupe la région centrale du Guéra d’où il connait les tenants et aboutissants mieux que quiconque. Il faut que les gens lisent et écoutent ce que dit cet homme qui aime véritablement le Tchad dans sa composante globale.

Les frustrations au niveau social, politique et l’exclusion de la région du Guéra sont incontestables à tous de point de vue.

Depuis son exil à Norvège, le militant de défense des droits humains, Gaya Ple Seid, animateur du cercle de réflexion sur la problématique que traverse le Guéra, a attiré l’attention de l’opinion publique sur l’exploitation illégale de l’or à Bitkine, Il a invité le parlement tchadien à mettre sur place une commission d’enquête indépendante pour situer la responsabilité institutionnelle dans ce pillage organisé avec la complicité des dignitaires de la région du Guéra.

La visite d’Idriss Deby intervient au moment où Mahamat Nour Ahmed Ibedou est dans le collimateur du régime. Il risque d’être destitué de la direction de la Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’Homme (CTDDH), une organisation dont il est fondateur.

Le cas également du Général Mahamat Kodo Bani, arrêté depuis 2017 et détenu au Camerou alors qu’il est aussi fils de cette région. Il avait soutenu et aidé Mahamat Zène BADA, actuel Secrétaire Général du Mps lorsque ce dernier avait des ennuis avec les populations de Ndjaména. Personne n’évoque la détention du Général Kodo Bani qui devrait être défendu quelque soit le motif de l’acte commis.

Voilà dans ce contexte explosif que Idriss Deby a choisi de se rendre à Mongo.

Au regard de ces faits énumérés ici et là, la visite d’Idriss Deby au Guéra est-elle encore opportune ? Que vat--il se passer ?

Makaila.fr