Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Administration du territoire au Tchad : le ministre Ismaël Chaïbo nomme un préfet par message radio
Administration du territoire au Tchad : le ministre Ismaël Chaïbo nomme un préfet par message radio

Par un message radio, le ministre de l'administration du territoire tchadien, Mahamat Ismail Chaîbo a nommé Mahamat Abdoulaye Mahamat préfet de la Tandjilé Est.

Cette nomination dénote et révèle une fois de plus la légèreté avec laquelle ce département est géré par des hommes sans scrupules. Sinon comment un message radio pourrait abroger un décret.

En tout cas sous la république débyenne, on a tout vu et vécu au Tchad.

Pour rappel, Mahamat Ismail Chaibo lui-même est le fruit d’un bas niveau scolaire.

Parti en Algérie sous Habré, il a rejoint la rébellion du MPS dans les années 1989 sans achéver son cursus.

En 1998, il était de nouveau envoyé comme diplomate en Algérie à l’Ambassade du Tchad, il avait profité pour rattraper son retard scolaire.Mais à quel prix ? Les anciens Tchadiens étudiants qui l’ont connu le décrivent comme un nullard sans aucun niveau.

Aujourd’hui, nous avons la confirmation certaine que l’administration tchadienne est dévalorisée et dévaluée par ce genre d’individus au parcours douteux. Il est temps de balayer ce pouvoir rapidement pour penser aux compétences afin de relever le défi du développement socio-économique d’un pays terrassé par une gestion clanique et favoritisme institutionnel renforcé.

Makaila.fr