Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Covid-19 :  les internautes tchadiens décèlent des fautes d’orthographe en arabe et une date anticipée détectées sur un communiqué officiel
Covid-19 :  les internautes tchadiens décèlent des fautes d’orthographe en arabe et une date anticipée détectées sur un communiqué officiel

Selon un communiqué de presse rendu public, ce lundi 13 avril et curieusement daté du 14 avril par le Ministère de la santé du Tchad dit informer l’opinion publique sur la pandémie du Covid-19 dans le pays. Deux cas guéris sur 23 patients affectés au Tchad.

Sauf que certains lecteurs ont d’ores et déjà décelé des erreurs sur la date d’émission du communiqué et des fautes d’orthographes en arabe littéraire.

Le communiqué en question a été supprimé mais des internautes très attentifs ont fait la capture d’écran qui témoigne le bas niveau du personnel de l’administration tchadienne.

Nous assistons depuis un certain temps à une gestion désordonnée de la communication gouvernementale dans la diffusion de l’information relative à la pandémie.

En France, c’est le Directeur de la santé qui donne les informations sur l’avancement de la pandémie  pendant qu’au Tchad, tantôt  c’est le Ministère d’Etat, Kalzeubé, tantôt c’est le Ministre des affaires étrangères, Mahamat Zene Chérif, tantôt c’est le Mahamoud Khayar, ministre de la santé.

Il faut que les autorités tchadiennes fassent preuve du professionnalisme dans la gestion d’une affaire extrêmement sensible qu’est la pandémie du Covid-19 pour rassurer nos populations livrées à elles-mêmes.

Voici les deux communiqués

 

Makaila.fr