Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Conséquence de Coronavirus : 38 passagers tchadiens bloqués à l’aéroport d’Addis-Abeba

Depuis le 18 mars, date à laquelle, plusieurs pays ont été confinés suite à la pandémie de Coronavirus, 38 passagers tchadiens, parmi, lesquels, on y trouve des parlementaires et des enfants sont bloqués à Addis-Abeba à cause des  mesures prises par certains Etats dont le Tchad qui a refusé à certaines compagnies d’atterrir à l’aéroport International Hassan Djamous de Ndjaména.

En prenant des mesures d’interdictions contre les compagnies aériennes d’atterrir sur son sol, le Tchad ne s’est pas rendu compte qu’il privait en même temps ses propres ressortissants de ne pouvoir rejoindre leur pays d’origine. C’est le cas depuis le 18 mars des 38 passagers tchadiens qui sont bloqués à l’aéroport d’Addis-Abeba en Ethiopie. Parmi eux, se trouvent des députés et des enfants dont les parents ne disposent des couches pour les besoins des nourrissons.

La Compagnie Ethiopian Air Lines rejette la responsabilité sur l’Etat qui n’a pas autorisé à des avions d’atterrir sur son sol suite aux mesures prises contre la propagation de la maladie à virus Covid-19 qui progresse dans de nombreux pays du continent.

Selon nos sources, Ethiopian Air Lines affirme  risque de désengager et d’évacuer sa responsabilité si l’Etat tchadien ne se préoccupe pas du sort de ses ressortissants.

La cellule de veille et de sécurité sanitaire mise en place autour du Ministre d’Etat et Secrétaire général de la présidence, Payimi Kalzeubet Deubet, s’est avérée inefficace. Elle peine d’organiser les retours des Tchadiens et d’assurer leurs prises en charges médicales même au Tchad.

Les autorités Tchadiennes doivent s’inspirer de certains pays qui rapatrient leurs pays coincés à l’étranger suite à la propagation spectaculaire de cette pandémie qui ébranle l’humanité.

Makaila.fr