Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Me Emmanuel RAVANAS, avocat et Martin Inoua Doulguet, journaliste

Me Emmanuel RAVANAS, avocat et Martin Inoua Doulguet, journaliste

Alors que l'affaire a été renvoyée au 23 janvier pour l' audience publique,  les avocats du journaliste tchadien Martin Inoua Doulguet ont découvert avec stupéfaction que le dossier ne figure pas dans le rôle de la 4eme chambre de la Cour d'appel de N'Djaména.
Quand ces derniers se sont rendus au palais de justice ce matin pour demander les raisons de cette de déprogrammation, ils ont encore été plus surpris d'apprendre que le dossier a été retiré pour être géré par une chambre spéciale. Cette décision du parquet général pose plusieurs questions quant à l'issue de ce procès. Cela participe aux manigances judiciaires pour faire condamner le journaliste qui croupir en prison depuis plus de 5 (cinq) mois. L' affaire Martin Inoua Doulguet devient officiellement un procès politique. Car un avocat français, Me Emmanuel Ravanas qui a fait le déplacement au Tchad pour venir défendre le journaliste aux côtés de ses confrères tchadiens a eu tout le mal pour se procurer le visa parce que le dossier serait très sensible, lui-a-t-on servi comme argument.
Martin Inoua Doulguet est détenu dans des conditions inhumaines et est constamment humilié par les autorités carcérales qui disent avoir reçu des instructions. Il à été victime d'une tentative d'enlèvement le 22 septembre 2019. Il a été torturé par les geôliers.
Makaila.fr 

--