Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

 DEUX JOURS DE DIALOGUE GLOBAL A GENÈVE:

SIGNATURE D'UNE DÉCLARATION COMMUNE
POUR LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT AU TCHAD
Jeudi 24 octobre 2019 à 11h
« La Pastorale » Route de Ferney 106, 1202 Genève
(Bus 5 – Direction : Aéroport – Arrêt : Intercontinental)
avec
 

Dadnadji Joseph Djimrangar
Ancien premier ministre du Tchad

Barka Michel
Président de l'union syndicat du Tchad

Mahamat Nour Ibedou
Secrétaire général de la convention tchadienne des droits de l'homme

Michael Didama
Président du forum des responsables des médias d'Afrique central, journaliste

Oyamta Baldal
Secrétaire général de la ligue tchadienne des droits de l'homme

Général Gouara Lassou
Ancien ministre de la défense des affaires étrangères et de l’enseignement supérieur

Clémet Djimet Bagaou
Président du parti pour le développement du peuple tchadien

 
══════════════════

Après les dernières élections de 2016 et le changement de la constitution en 2018, la situation au Tchad reste tendue et plusieurs voix appellent à une désescalade de la violence.

A Genève, différents acteurs font un état des lieux de la situation politique au Tchad et viendront présenter leurs conclusions. Les travaux effectués la veille seront présentés et une déclaration commune sera rédigée et signée. Le but de la démarche est notamment de stabiliser la situation sécuritaire, éviter une nouvelle escalade de la violence, développer le vivre ensemble et envisager un dialogue pour une transition politique sans effusion de sang.