Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Tchad: des recrutements sur des bases communautaristes signalés à la Coton-Tchad

OLAM-COTON TCHAD DES RECRUTEMENTS ET PROMOTIONS A CARACTÈRE COMMUNAUTAIRE

Depuis son entrée en possession de la COTON TCHAD SN, le groupe OLAM surf sur une vague dont il ne mesure ni la taille ni le danger.
En effet, dans le cadre de sa politique redressement, le groupe singapourien a confié la mission des relations sociales et des ressources humaines à un général de l'armée M.DINGAMADJI MADJIOR SOLNESS.
Ce général dont on ne sait la manière avec laquelle, il a quitté l'armée pour venir à la COTON TCHAD SN, a depuis lors commencé à favoriser les ressortissants de sa communauté GOR et ceux de LOGONE oriental de manière globale, tout en marginalisation particulièrement les musulmans.
Les tableaux que nous vous présentons met en exergue les promotions dont ont bénéficié les parents du général et les sudistes de manière globale.

Sur une liste de 20 personnes ayant bénéficié de promotion, 13 sont des parents directs du général Digamadji et 02 de sa région dont la majorité vient d'être recrutée, nous ne savons sur quelle base.Quant aux autres, il n'y a qu'un seul musulman(en rouge).
Il en est de même pour les hauts cadres (directeurs), dont certains sont des fonctionnaires de l'Etat, recrutés malgré l'interdiction en 2007 par le chef de l'État de recruter des fonctionnaires dans les sociétés para étatiques et privées.
Rappelons que sur les 19 directeurs et chef de département, il n'y a qu'un seul nordisde (en jaune) dont le poste est menacé de suppression.

On ne peut pas venir recruter pour redresser et recruter de manière fantaisiste et sur aucune base des directeurs et des cadres sans expérience et mettre les cadres chevronnés en chômage.
Nous ne savons pas si M. RIVIÈRE Jacky le DG est conscient du bourbier dans lequel son bien-aimé de général veut l'enliser et avec lui le groupe OLAM!

Nous aurions appris également que des recrutements ont lieu alors l'entreprise a déjà dressé la liste des agents à licencier. Nous y reviendrons très prochainement...

 

Correspondant de Makaila.fr