Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Pétrin des 19 étudiantes en Egypte : Hinda Deby remonte les bretelles à l’ambassadeur du Tchad
Pétrin des 19 étudiantes en Egypte : Hinda Deby remonte les bretelles à l’ambassadeur du Tchad

Révélée depuis le jeudi 04 juillet à l’opinion publique grâce aux réseaux sociaux, l’affaire des 19 étudiantes tchadiennes expulsées de leur appartement faute des financements, a irrité la première dame du Tchad, Hinda Deby, furieuse contre Al-amine Adoudou Khatir, ambassadeur du Tchad en Egypte.

 

Expulsées de leur appartement à Ismaliya en Egypte, les 19 étudiantes tchadiennes ont trouvé refuge dans les locaux de l’Ambassade du Tchad au Caire en attendant la résolution de leurs problèmes.

Selon nos sources, l’épouse du président tchadien, Hinda Deby était furieuse d’avoir appris cette affaire sur les réseaux sociaux qui lui a rendue furieuse contre l’Ambassadeur du Tchad en Egypte à qui elle a reproché de n’avoir pas pu empêcher la révélation de cette affaire. Ce dernier était en colère contre les jeunes filles qu’il accuse d’avoir médiatisé leur histoire à son insu.

 

En effet, nos sources nous renseignent que l’argent a été détourné par un égyptien, Abdelkerim WAEL avec son complice tchadien, un certain Haroun Djena Mahamat dont les photos sont ci-contre.

L’affaire a pris une tournure inquiétante au point que l’Ambassadeur du Tchad en Egypte, supplie les 19 étudiantes de retourner à Ismaliya pour reprendre leurs études en attendant de trouver une solution à leurs ennuis. Chose qu’elles refusent. Elles exigent la résolution définitive de cette situation par l’octroi des bourses d’études et de leurs arrières.

 

Pour le moment la situation est au point mort et l’impasse continue pour ces 19 jeunes filles complètement désemparées.

 

Makaila.fr