Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

La ville de Marseille confirme son leadership militant et résistant
La ville de Marseille confirme son leadership militant et résistant
La ville de Marseille confirme son leadership militant et résistant
La ville de Marseille confirme son leadership militant et résistant

L’association marseillaise, Marseille en Commun, animée par Nouri-ati dja m’abaé, élue municipale,  Félix Blanc, enseignant ainsi que Sébastien, attaché parlementaire de l’eurodéputée, Michéle  Rivasi,  fidèle à ses valeurs et à son attachement pour la cause africaine, a organisé ce mercredi 08 mai 2019, à la Porte d’Aix à Marseille, un rassemblement pour commémorer les crimes coloniaux et néocoloniaux de la France dans ses ex-colonies afin de lutter contre l’oubli.

Pour Nouri-ati, a rappelé que ce rassemblement s’inscrit dans le cadre des activités des associations qui militent à Marseille et en France pour rendre justice aux pays ayant vécu péniblement la colonisation.

Plusieurs associations et militants ont pris part ce mercredi 08 mai 2019, à l’occasion de la commémoration de la fête de 1945, pour rappeler à la France les différents crimes que son armée a commis en Afrique et qu’elle refuse d’admettre.

L’occasion a été donnée aux Algériens, Sénégalais, Camerounais et Tchadiens de prendre la parole pour dénoncer ces crimes oubliés de la France et demander aux autorités françaises d’assumer cette partie sombre de l'histoire afin de reconstruire ensemble avec les ex-colonies des rapports sains de partenariat.

Des élus-es français sensibles à la question ainsi que des journalistes ont été présents à  ce rassemblement populaire.

Il convient de souligner que fin janvier 2019, Marseille En Commun, avait initié une rencontre ayant regroupé des figures historiques et contemporaines africaines qui ont lutté pour l’émancipation du continent au péril de leurs vies.

Les organisateurs envisagent de mettre sur place un comité de réflexion transnational pour prendre à bras le corps les problématiques fortes que rencontrent les pays africains. ils militent encore pour leurs souveraineté effective parce qu’ils sont toujours étranglés par une politique injustice de l’ancienne colonie qui ne leur laisse aucune possibilité de s’épanouir à tous les niveaux.

Makaila.fr