Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

La création d’un cantonat Babalya  divise les Arabes du Chari Baguirmi

Réputé pour sa politique de diviser pour mieux régner, Idriss Deby a fragmenté le Tchad sur des bases ethniques et confessionnelles jusqu’à menacer la cohésion sociale entre les fils et filles du pays  et ébranler l’unité nationale désormais éparpillée.

En effet, selon nos informations, un conflit intercommunautaire vient d’être crée par Idriss Deby au sein de la communauté Arabe des Babaliya.

Mme Achata Saleh Damane, Secrétaire d’Etat et ses frères ont œuvré en faveur de la création d’un cantonat Babalya du nom de leur groupe social. Ils ont ainsi remplacé l’ancien cantonat Assalé qui date de 1937 avant l’indépendance du Tchad.

Selon une source proche de la région, les Arabes Babalya sont arrivés récemment et ne devraient pas revendiquer un cantonat en leur nom. « C’est une usurpation » dit-il.

Notre interlocuteur rappelle que lors du forum National, le Général OKI DAGAGE aurait même suggéré la suppression des chefferies traditionnelles qui n’avaient aucune histoire ni un territoire.

Cette affaire pose de nouveau l’épineuse question de la cohésion sociale entre les autochtones et le allogènes et la réelle difficulté à tout tchadien de s’installer et d’établir son domicile dans une région de sa convenance.

Aujourd’hui, sous le régime Idriss Deby les attributions à des postes à responsabilité obéit aux critères de la géopolitique qui exigent l’appartenance à telle ou telle autre région, sans lequel, certains cadres ne bénéficient des promotions politiques et professionnelles.

Makaila.fr