Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Kodou Choukou ou la technique bien connue du pervers narcissique : diviser pour régner, régner pour voler

Je viens par le présent texte pour faire valoir mon droit de réponse à l’article paru dans le journal tchadien Abba Garde N°211 du 20 au 30 aout 2018, page 03.

En effet, l’auteur de cet article estime que les deux cantons Chonokora et Medema du Nord du Bahr-El-Gazel seraient marginalisés par les teneurs du parti au pouvoir (MPS) dans la région du Bahr-El-Gazel en colportant des fausses informations au Président de la République pour se faire une place au soleil.

Je ne saurais donner l’identité exacte de l’auteur dudit article combien discrétionnaire, toutefois il paraîtrait aisé de la deviner à travers la chute de l’article qui dit ceci : « …..vu son attachement avec le défunt Chef de canton de Chonokora (Choukou Tidjani, paix à son âme), le président a fait le déplacement dans cette bourgade plusieurs fois, mais ses promesses sont toujours sabotées par certains individus ».

L’auteur de cet article biscornu ne peut être que Monsieur Kodou Choukou (le fils du défunt chef de canton de Chonokora), dont les agissements divisionnaires au sein de la communauté sont légion. Cet individu improbe et sans envergure  a toujours essayé d’opposer les uns contre les autres pour ses intérêts égoïstes. La communauté se rappelle toujours de ses agissements lorsque son propre cousin germain Monsieur Issa Ali Taher a été nommé Ministre de l’économie et du plan. Rongé par une jalousie aveugle, il tente aujourd’hui de récidiver parce que son nom ne figure pas dans la liste des membres du bureau politique du MPS. Or s’il y a une seule raison qu’on ne veut pas de lui nulle part, c’est à cause de sa folle boulimie aux deniers publics et son incompétence notoire.

Monsieur Kodou Choukou, par le biais de cet article, cherche à diviser les communautés sœurs et instaurer un climat de suspicion pour assouvir ses désirs machiavéliques.

Qu’il n’en déplaise aux esprits tordus, les Chonokora, les Medema, les Segarda et les Kreda sont un et indivisible !  Ils forment une communauté unie et solidaire au service du développement de leur région, le Barh-El-Gazel et partant le pays tout entier.

MAHAMAT ISSA

Un ressortissant du canton Chonokora