Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Tchad: le parti ALNAR s'insurge contre deux ordonnances controversées signées par Idriss Deby

 

ALLIANCE NATIONALE RÉPUBLICAINE                                                                                                                                 TEL : (00235)  99 59 78 94 / 65 54 55 44   N’Djamena, Tchad

 

Communiqué de presse N° 09/ALNAR/2018

Après 28 ans du régime MPS caractérisé par la mauvaise gouvernance, les détournements massifs de biens publics, le bradage des sociétés d’Etat, la corruption etc.., pour faire taire les voix discordantes, le président de la République a signé  deux ordonnances élaborées en catimini par les  apprentis sorciers l’une portant sur la charte des partis politiques et  l’autre sur le régime des associations. L’objet principal de ces ordonnances est de museler les activités des partis politiques et de la société civile. Par cet acte, le pouvoir cherche aussi à enterrer la démocratie et ramener le Tchad vers le parti unique c’est à dire vers un régime totalitaire et dictatorial.

 Le parti Alliance Nationale Républicaine (ALNAR)  qualifie  ces ordonnances liberticides  d’un acte de décès des partis politiques et de la société civile et les rejette dans sa totalité. De même, le parti ALNAR demande à toutes les forces politiques  et la société civile de réagir dans le même sens pour le retrait de ces ordonnances.

Le Président de la République a annoncé plusieurs fois sa volonté de combattre  les détourneurs et de récupérer de biens publics volés, le parti ALNAR demande pourquoi ce silence du chef de l’Etat ou bien qu’il a mis le compteur à zéro après la naissance de la quatrième République ? Le peuple tchadien n’acceptera jamais cette injustice et l’histoire rattrapera ces criminels.

 

Fait à N’Djamena, le 23 juillet 2018

                                                                Le Président National

 

 

ACHEICK ABDALLAH MAHAMAT

 

Source: ordonnances