Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Marc-Antoine Pérouse de Montclos, auteur de «l’Afrique, nouvelle frontière du djihad ?» parle du Tchad dans une interview à Libération

Une aide au développement qui n’est pas accompagnée de garde-fous sérieux pour éviter son détournement, et d’un discours politique ferme, n’aura jamais aucun effet. Prenons l’exemple du Tchad : aujourd’hui, l’aide de la France consiste à payer les fins de mois des fonctionnaires tchadiens. Pourquoi ? Parce que l’argent de la manne pétrolière a été détourné. Donc au lieu de critiquer le président tchadien Idriss Déby, fidèle allié sur le terrain militaire, on va continuer à injecter des fonds à perte.

La France ne critique pas ses alliés, elle refuse de conditionner l’aide à des changements de gouvernance. Les dirigeants concernés l’ont bien compris : aujourd’hui, la lutte contre le terrorisme, c’est la nouvelle rente des régimes autoritaires africains. De la même façon qu’on fermait les yeux autrefois sur les dictatures africaines à cause de la guerre froide, les régimes corrompus alliés à la France jouent sur la peur du jihadisme pour obtenir un soutien, et se racheter une conduite.