Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Tchad : Mahamat ADJAM, actuel DG de l’ADAC jugé méprisant

L’ARROGANCE, LE MANQUE D’EDUCATION ET LE REFUS DE COMMUNICATION DE L’ACTUEL DIRECTEUR GENERAL DE L’AUTORITE DE L’AVIATION CIVILE DU TCHAD, MONSIEUR MAHAMAT ADJAM

Le 02 mai 2018, aux environs de 9heures, heure de Ndjamena,  lors d’une conversation téléphonique entre Monsieur ADAJAM et une personne  dans l’affaire de Air Inter  au sujet de l’information dont  ce dernier ne disposait pas. Celui –ci a  renvoyé son interlocuteur vers les avocats de l’ADAC.

Après avoir établi une communication avec ces avocats. Ils  ont fait savoir qu’ils avaient bel et bien fourni l’information pour laquelle la personne avait  préalablement appelé leur client.

Alors dans notre détermination, nous avons rappelé Monsieur ADJAM lui demandant de se conformer à l’information pour laquelle nous l’avions appelé. Et que nous avions décidé de l’appeler car nous ne savions pas qu’il était au courant.

A notre grande surprise, le responsable de l’ADAC nous a répondu « qu’il n’est pas un vendeur de cacahuètes ». Nous avons rétorqué en lui disant que « nous ne l’avons pas appelé pour acheter des cacahuètes ».

N’étant satisfait de notre réponse, Monsieur ADJAM n’a pas voulu continuer la conversation. Et quelle ne fût pas notre stupéfaction lorsqu’il nous a raccroché au nez, en disant « qu’il avait du travail ! »

Nous adressons ces lignes pour dénoncer le mauvais comportement de certains responsables tchadiens en général, ô combien ils sont nombreux, et particulier celui de Monsieur ADJAM.

L’actuel responsable de l’ADAC est tristement célèbre pour son arrogance. Même dans son village, ses ressortissants se plaignent du fait qu’il n’a pas été capable de fournir une fontaine pour permettre à ces derniers d’accéder à l’eau potable, source de vie et de dignité humaine.

En rapport avec le comportement de l’actuel DG de l’ADAC, nous nous posons la question de savoir : comment un monsieur qui est mal éduqué, arrogant et qui plus est, n’a aucune notion de négociation peut être nommé à un poste de responsabilité dans une République ?

N’y –a-t-il pas des personnes mieux placées pour occuper le poste de DG de l’ADAC à part cet individu ?

De tel comportement justifie la léthargie avancée et l’état comateux dans lesquels la République du Tchad est plongée depuis plusieurs décennies.

Si de tels actes venant des responsables ne sont pas dénoncés, c’est la réputation et la renommée du Tchad qui continueront d’être entamées.  

Et c’est l’émergence tant chantée qui s’en éloignera des tchadiens.

Correspondant de  makaila.fr