Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Tchad: l'UFDD refuse d'être amnistiée par Idriss Deby

Communiqué de presse

 

En fin de règne, Idriss Déby Itno vient de montrer une fois de plus son mépris ces dernières semaines aux citoyens tchadiens et à l’opinion internationale. Le délice fou du pouvoir absolu fait perdre raison, c’est le cas d’Idriss Déby.

 

Après avoir détruit les fondements républicains de l’état tchadien, saigné le pays pendant 28 ans, et organisé le forum dit national et dit inclusif du MPS afin de décréter sa 4e république. Le tyran tchadien annonce une Amnistie en faveur des rebelles tchadiens qu’il considère comme mercenaires.

 

 

Depuis 1990, les Tchadiens savent qu’Idriss Déby Itno fait du Tchad un état mercenaire. En 28 ans de règne, il a envoyé les fils du Tchad à la guerre partout pour gagner de l’argent. Mais, de quels mercenaires parle-t-il ? Quels sont les mercenaires amnistiés ? Ceux qui sont au Yémen ? Ou les autres envoyés ailleurs sur la terre ? Cette amnistie est unique dans l’histoire des états.

Dans tous les cas, les opposants tchadiens n’accepteront pas la qualification affreuse de mercenaire pour obtenir le pardon du grand mercenaire né, qui fait du Tchad, la patrie des héros de tous les temps, un état mercenaire.

 

Les officines de mensonges et de contre-vérité de l’oligarchie tchadienne et de ses soutiens extérieurs, ne peuvent pas cacher toute la vérité, c’est ainsi la grande pratique du mercenariat par ce régime au Tchad depuis 1990.

 

Une Tchadienne très respectable, enseignante et militante de droits humains disait il y a 22 ans : Idriss Déby Itno est né avant la honte.

 

 

Fait à Paris le 07 Mai 2018

 

Pour le bureau exécutif

Le général Mahamat Nouri Allatchi