Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tchad: la CTDDH alerte l'opinion sur l'arrestation arbitraire et la torture d'un citoyen à Oum-Hadjer par un commandant de GNNT

Communiqué de presse n°014

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (CTDDH) informe l’opinion nationale et internationale que le citoyen ANNOUR ABDOULAYE résidant à OUM-HADJER, a été arbitrairement arrêté et torturé par le commandant de la GNNT de la ville d’OUM-HADJER Bahar Digueri qui est souvent connu par sa cruauté et sa maltraitance dans la localité.

En effet, Mr. ANNOUR Abdoulaye aurait été accusé d’un acte de vol qui avait entrainé son arrestation et son emprisonnement dans les locaux de la GNNT pendant 6 jours dont 3 jours durant, ce dernier a été laissé sans nourriture, ni eau ou il rend tristement l’âme dans sa cellule ce lundi 2 avril 2018.

Après l’avoir mortellement incarcéré, le Commandant de la GNNT Bahar Digueri demande aux parents de la victime de retirer le cadavre pour son inhumation, chose qu’ils ont naïvement acceptée puis rejetée quelques instants après.

En suite, après le refus du médecin de procéder a une autopsie, les parents décident  de  redéposer la dépouille a la GNNT, grande était leur surprise d’être accueilli par le tir de gaz lacrymogène en provenance des forces publiques mobilisées par le commandant de la GNNT Bahar Digueri.

La CTDDH, rappelle que le commandant de la GNNT d’OUM-HADJER n’a ni le droit de procéder a une enquête, une arrestation, moins encore de soumettre un citoyen a des tortures et sévices dégradants et inhumains. Elle rappelle aussi que la victime devrait bénéficier du principe de présomption d’innocence jusqu'à l’établissement de sa culpabilité.

La CTDDH s’indigne de la violation flagrante et inhumaine de la constitution tchadienne de 1996 révisée qui stipule que nul n’a le droit d’ôter la vie d’autrui.

La CTDDH condamne avec la dernière énergie cet agissement sauvage et barbare relevant d’un régime sanguinaire et anticonstitutionnel et prend pour responsable le Commandant de la GNNT BAHAR DIGUERI et ajoute cet acte ignoble a l’actif du régime  tyrannique d’IDRISS DEBY et exige que justice soit faite sur cette affaire.    

Fait à N’Djamena le 02 Avril 2018

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

                Pour le secrétaire général

 

Le secrétaire chargé des affaires d’urgences  adjoint

   ABBAS AL- HASSAN

Commenter cet article