Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tchad: Etienne Alingué verserait-il dans la perversité?

N’Djamena, Chagoua,


Etienne Alingué verserait-il dans la perversité?

Le conseiller économique aux affaires économiques, Financières et Budgétaires à la Présidence de la République du Tchad M. Etienne Alingué a usé de tout son poids politique pour expulser M. NGAMADA François d’une parcelle litigieux au quartier Chagoua. Aux dernières nouvelles, la maison disputée serait premièrement utilisée comme auberge par le conseiller du chef de l’État.

L’affaire fait grand bruit en ce moment à la Budgétaires à la Présidence de la République après les révélations faites par notre confrère le Potentiel N* 184 du 1er au 10 février 2018. En effet, dans cette parution, notre confrère informait qu’après avoir arraché le terrain du Laborantin de l’hôpital général de références nationales, le conseiller à la Présidence, M. Etienne Alingué l’utiliserait à des fins purement libidinales. Il ferait défiler dans cette maison, pour son compte et celui de ses amis dans la plus grande discrétion, des filles de joie afin de satisfaire leur libido, loin de leurs épouses légitimes et des cameras des chambres d’hôtels et d’auberges légalement reconnues. Selon certaines sources, c’est à travers les photos prises par ces filles de joie dans les chambres construites par NGAMADA François que l’affaire serait connue. La publication de cet article aurait fait réagir le conseiller Alingué qui aurait fait dépêcher dans la concession une famille afin de brouiller toutes les pistes pouvant permettre à la police ou aux services des fiscalités de découvrir son activité perverse. Nos tentatives pour avoir Etienne Alingué pour sa version de faits ont été vaines.

À l’origine de l’affaire, l’expulsion le 28 avril 2017 de la famille NGAMADA François des lieux où elle habitait plus de 10 ans sur décision de justice. Ayant acquis le terrain le terrain en 2005, M. NGAMADA François avait contracté un crédit à la banque pour la construction en 2006 d’un logement pour sa famille. Mais, à peine la pierre de la bâtisse posée, s’est pointé Alingué Étienne qui se réclame aussi propriétaire de ladite parcelle. De tractation en tractation, procès après procès, le conseiller économique du Chef de l’État réussira à avoir raison sur le laborantin qui pendant le temps du procès a obtenu de la justice l’autorisation de continuer à jouir de son droit de propriété de la parcelle de 424 mètre carré disputé. Mais, c’est sans mesurer la largeur des épaules du conseiller du président de la République qui réussira après 11 ans de procès à le déloger des lieux. Ne pouvant que se plier à la décision de la justice NGAMADA, regagnera Gassi avec toute sa famille dans une bâtisse inachevée dont la façade extérieure lui sert de locaux pour son laboratoire d’analyse médicale, en attendant le procès en appel. Et dans c’est dans le suspens, qu’il apprendra que la maison d’une valeur de 100 millions pour laquelle, il est sous crédit jusqu’en 2021, sert d’auberge pour le fonctionnaire international devenu conseiller du président de la République. Cataclysme. Affaire à suivre.
Source : Visionnaire au Tchad

 

Commenter cet article