Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Halte à la lâcheté

En plus des intimidations multiformes et quotidiennes dont il a toujours été l’objet  et auxquelles il n’avait jamais fait attention, le Secrétaire Général de la CTDDH Mahamat- Nour IBEDOU est victime ces derniers temps d’un certain nombre de tracasseries  qui sont loin d’être anodines :

En effet, il y’a quelques jours de cela, son téléphone portable sécurisé qui était sur une table dans le salon de sa maison d’Amriguebe  avait été volé pendant qu’il accompagnait un visiteur. Quelques jours plus tard, son sac qui était dans sa voiture et qui contenait un ordinateur portable, un mini ordinateur, deux dossiers importants, un carnet de cheques, une carte magnétique (BISIC), un cachet du SG- CTDDH, un modem Internet et trois clefs USB avait été dérobé et le voleur a soigneusement refermé les portières à clef après avoir accompli son forfait. Ce mode opératoire  propre aux méthodes des agents de l’ANS ne laisse place à aucun doute.

Comme si tout cela ne suffisait pas, sa voiture dont la durée de vie  était de 10 ans, qui était déjà amortie et dont il était utilisateur depuis six ans  lui avait été cédée par décision ministérielle l’autorisant à finaliser la procédure de reforme ; ce qui fait que cette voiture amortie est légalement  sa propriété sous couvert naturellement du paiement de sa valeur au SGG ; elle est de ce fait sortie du parc du Ministère des Finances. Le SG de la CTDDH l’ayant maintenue par ses propres moyens en un état de marche relativement  bon, les autorités de l’Inspection Générale des Finances l’ont « réquisitionnée » disent ils pour une mission de cinq jours ; le ministre lui-même avait donné des assurances à Mr IBEDOU que le vehicule lui sera rendu des la fin de la mission. L’Etat manque t il de véhicule à ce point ? Pourquoi ses 20 collègues du ministère des finances à qui le ministre avait autorisé la reforme de leurs véhicules amortis dont ils sont utilisateurs et qui sont dans la même situation que lui n’avaient pas été dépossédés de leurs vehicules ?   

Depuis lors, un mois s’est écoulé et le vehicule qui était la proprieté du SG sous réserve

 de paiement des Droits au SGG ne lui avait non seulement pas été rendu, mais carrément donné aux Forces d’appui aux recettes (FAR) , un détachement miliaires de la garde personnelle de Deby nouvellement affecté au Ministère des Finances. Celles-ci refusent tout simplement de lui rendre le vehicule. Le chef des FAR etant un neveu de Deby, dit n’obéir à personne. Si le SGG n’avait pas bloqué les dossiers de reformes des vieux vehicules de l’etat, le SG aurait depuis longtemps achevé les formalités de reformes.

Si nous ajoutons à ces tracasseries la récente coupure sans preavis de l’électricité  de sa maison sous l’imposition d’un montant forfaitaire pharamineux et artificiel , le préavis qui lui a eté signifié sans raison pour une coupure d’eau dans 48 heures, nous sommes obligés de croire à un harcèlement pur et simple de la part des autorités.

Ne pouvant pas l’arrêter physiquement, et ayant utilisé tous les moyens pour le faire fléchir en vain, il s’agit maintenant de lui rendre la vie difficile par des privations matérielles ; des intimidations les plus dissuasives, aux emprisonnements intempestifs, des tentatives d’achats de conscience à plusieurs centaines de millions aux tentations d’être membre du gouvernement, les autorités ont tout essayé sans succès. Cette dernière méthode échouera comme les autres tracasseries et  n’entameront jamais et pas un seul instant sa détermination à combattre l’arbitraire du pouvoir ; ainsi, l’absence de véhicule  n’empêchera pas la CTDDH de se rendre auprès des citoyens victimes d’injustices, de visiter des prisonnier et de faire sortir ceux détenus au delà du délai légal de garde à vue, ; même sans lumière, il continuera toujours à dénoncer l’esclavagisation de la majorité des tchadiens par la minorité , bref jusqu’à son dernier souffle, il continuera  défendre les opprimés et à dénoncer les dérives dictatoriales de ce régime politique  indigne de diriger ce pays.