Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Villes mortes au Tchad: l'opposition demande à la population à rester chez elle le 12 mars 2018

Appel à la journée «Villes mortes» Lundi 12 mars 2018 
 
 Commerçant, petit et grand, boutiquier, tablier, vendeur à la sauvette, cet appel s’adresse à toi ;  Vendeur de viande, de légume, de poisson, de condiments, de céréales, cet appel s’adresse à toi;  Chauffeur de camion, d’autocar, de taxi, de «Hiace», conducteur de mototaxi, cet appel s’adresse à toi ;  Banquier, entrepreneur, homme d’affaires, cet appel s’adresse à toi ;  Ouvrier, mécanicien, artisan, maçon, manœuvre, cet appel s’adresse à toi ;  Patron, employé, salarié, cet appel s’adresse à toi ;  Restaurateur, vendeur de beignets et de viande, tenancier de bar et de gargote, cet appel s’adresse à toi ;  Établissement d’enseignement privé, clinique privée, cet appel s’adresse à toi ;  Tchadien, Tchadienne, homme, femme, jeune et vieux, cet appel s’adresse à toi ; Reste à la maison le lundi 12 mars 2018. Reste à la maison pour dire NON, encore NON, mille fois NON au pouvoir MPS qui a pris le pouvoir par la force et le conserve aussi par la force. La Constitution de la République t’invite à résister et désobéir à tous ceux qui prennent et conservent le pouvoir par la force. Idriss Deby Itno, en 28 ans de pouvoir, a ruiné le pays. Il a pillé toutes les ressources de la nation. Il a mis le pays en faillite totale. Il a largement montré son incompétence et son incapacité à gérer un État. Après s’être enrichis, Idriss Deby demande au peuple Tchadien de se «serrer la ceinture» et mourir tout doucement de faim et de maladie. Les Tchadiens doivent, selon lui, payer en lieu et place des voleurs. Sinon, comment accepter toutes ces privations: diminution drastique des salaires, suppressions des indemnités et des bourses des étudiants, hausse exagérée des taxes et des impôts, augmentation du prix des produits essentiels, absence de soins dans les centres hospitaliers, inexistence de l’école, salaires impayés ou payés avec retard, manque de perspectives de la jeunesse ? 


A tout cela, il faut ajouter le manque de libertés individuelles et collectives, la répression des acteurs politiques, sociaux et des journalistes par des enlèvements et des arrestations arbitraires, le bâillonnement de la presse, l’interdiction systématique des réunions publiques et des marches pacifiques, les violations constantes des lois, etc. 


Peuple tchadien, tu ne dois plus accepter ces privations, lève-toi et dis NON, NON et NON ! 
ÇA SUFFIT ! TROP C’EST TROP ! KHALASS ! 


SUR TOUTE L’ÉTENDUE DU TERRITOIRE NATIONAL OBSERVONS LA JOURNÉE «VILLES MORTES» RESTONS TOUS À LA MAISON.