Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tchad : la région du Ouaddaï à feu et à sang
 
En tant que fils du Tchad et plus précisément de la région du Ouaddaï géographique, je voudrais ici par cette occasion dénoncer certaines dérives politiques qui sont à l’origine de la misère du peuple. 
 
Mettre la région du Ouaddaï à feu et à sang est la mission dévolue aux demi-analphabètes et les vampires, je voudrais nommer ici le proxénète alias Allabou et sans oublier les deux généraux de circonstance à savoir Bichara Issa et le « talibé » Aldjineidi. 
 
La première sortie du chargé de mission réussie : allumer le feu dans le Ouaddaï. Cette énième tentative échouera comme toutes les précédentes. 
 
Notre peuple est aujourd’hui mâture. Il ne se laissera pas traîner dans votre aventure macabre. Gagner votre pain autrement, mais pas au prix du sang de ces paisibles citoyens. 
 
Pour mémoire, depuis de centaines d’années, ces peuplades vivaient, vivent et vivraient en harmonie. 
 
Tous leurs différends sont réglés au niveau coutumier. Depuis le hold-up électoral, ces parvenus et ignorants s’acharnent pour mettre leur plan diabolique dans la région du Ouaddaï. Je voudrais ici préciser que rien n’est perdu de vue. Un jour, ces brebis galeuses répondront de leurs actes et forfaitures devant les juridictions dignes de ce nom. 
 
Leurs commandos à bord de motos tuent les paisibles paysans et éleveurs de deux côtés pour attiser le feu, sont identifiés et connus de tous. 
 
Votre plan de déstabilisation du tissu social tchadien n’aboutira point. 
 
Aujourd’hui, nous voulons bien tenir l’opinion national et international de ces dérives dont leurs auteurs sont connus pour que justice soit dite au moment opportun.
 
Mahamat Daoud Doukhour
 
Fait à Abeché, le 27 février 2018.