Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tchad : un artiste comédien enlevé à Moundou, sa famille se mobilise

Alors qu’il se rendait paisiblement à la répétition de sa troupe théâtrale, Vicky REGBASSI, a été enlevé le mardi 06 février 2018 par des hommes armés et enturbannés à bord de neuf véhicules. Cela fait aujourd’hui, dix jours que sa famille ni ses amis n’ont aucune nouvelle de lui. Ils ne connaissent non plus l’endroit où il a été conduit ou détenu.

L’inquiétude est d’autant plus grave que ni la police, ni la gendarmerie, censées protéger les citoyens encore le procureur supposé faire valoir la justice et les droits de la population ne sait rien de son enlèvement.

Plusieurs sources pensent que cet enlèvement serait lié du fait que l’artiste, soit le petit frère de Djedouboum SADOUM, responsable d’un mouvement politico-militaire, le Mouvement pour la Paix, la Reconstruction et le Développement (MPRD), hostile au régime d’Idriss Deby et qui est toujours opérationnel dans le sud du pays.
D’autres témoignages soupçonnent Chérif Daoussa, gouverneur de Moundou d’être derrière l’enlèvement de cet artiste comédien.
Il est de notoriété publique que plusieurs personnes sont arbitrairement arrêtées, illégalement détenues et le plus souvent torturées discrètement dans des domiciles privés à l’insu de tout regard extérieur par les dignitaires zélés de ce régime aux abois et ignominieux qui ensanglante le Tchad et endeuille de nombreuses familles.
La police ni la gendarmerie dont la mission est d’assurer la sécurité des citoyens, se sont révélées inefficaces et impuissantes devant ces situations récurrentes d’atteintes aux droits humains et des privations des libertés individuelles et collectives.


Joint à Moundou, un membre de la famille dit qu’il va user de son droit pour saisir les ong internationales qui interviennent au Tchad pour réclamer justice et localiser le lieu de détention du jeune artiste comédien dont on ne sait sans nouvelle de lui.

 

Makaila.fr