Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tous complices de la déforestation à grande vitesse au Tchad
Il est vrai que la déforestation et de façon générale la dégradation de notre environnement les sociétés pétrolières sont le plus souvent indexées comme étant parmi les responsables principaux.
 
Chez nous au Tchad, on se souviendra encore longtemps du déversement du pétrole brut dans le bassin de Bongor la Chinoise CNPC, ce qui lui a valu une forte amende de la part de l’Etat Tchadien. Soit. Il y a pourtant une autre face cachée de la déforestation non moins dangereuse qui se fait à coté de ce que ces multinationales font déjà à notre environnement. Les textes du pays et les pratiques dans le domaine veulent les utilisateurs de terres qui se voient dépossédés soient compensés ; c’est effectivement ce qui se passe même si on peut légitimement se demander si c’est vraiment ça la compensation.
Cette pratique malheureusement aiguisent l’appétit pécuniaire des tchadiens qui se lancent dans une course folle pour occuper des terrains pour ensuite espérer que les travaux y tombent pour bénéficier de l’argent. Astucieux ! Le problème est que ce sont des champs pour la plupart fictifs ou qui sont justes acquis pour le besoin de l’argent des compagnies pétrolières. Pour avoir séjourné dans les champs de la CNPC à plusieurs reprises il nous a été donné de constater avec beaucoup d’amertume que les brousses/forets dans le Chari Baguirmi  ne sont plus ce qu’elles étaient. Avec la complicité des autorités traditionnelles et administratives, de quelques employés véreux de la CNPC elle-même et pire encore des agents (sinon un agent) du ministère de l’environnement détaché à la CNPC, des villageois se donnent à cœur joie à la destruction systématique de notre environnement. Déjà le pétrole ne nous arrange pas vraiment avec ce pouvoir, les villageois se mettent encore à détruire ce qui est leur, ce qui doit normalement leur rester pendant longtemps.
 
Je ne saurais terminer sans tirer un majestueux coup de chapeau à un employé de la CNPC qui a abattu un travail énorme pour essayer d’arrêter cette déforestation mais qui malheureusement  a été muté ailleurs comme il empêchait de danser en rond : il s’agit de A. Gaou
 
Source: Anonyme