Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

TCHAD : GRÈVES CONTRE INTERDICTIONS DE MANIFESTER
  
 
  
 
 Après l'UST, les employés de la Santé, les Enseignants, c'est le tour du personnel de la Justice de descendre dans la rue ce mercredi 31 janvier 2018 pour protester contre les mêmes abattements de leur salaire. Les partis politiques entrent enfin dans la danse et se projettent pour une grande marche le 6 février prochain. Autant dire que le front social bouillonne au Tchad et à juste raison.

Face aux multiples forfaits du gouvernement, les populations tchadiennes n'ont d'autres choix que de résister. Elles doivent aujourd'hui plus que jamais s'affranchir ou périr. Car il ne fait l'ombre d'aucun doute que ce gouvernement voire même ce régime MPS n'est plus en mesure de régler les problèmes de ce pays.

Dès lors, tous, nous devons nous unir pour mener le combat salutaire pour notre pays. Il ne s'agit pas d'une lutte pour conquérir le pouvoir mais plutôt d'une lutte pour sauver notre pays, pour libérer des individus pris au piège du pouvoir et qui se trouvent présentement dans l'incapacité totale de gouverner. Nous n'avons pas le droit de laisser un groupe d'individus mettre en péril l'avenir de tout un peuple.

Il aurait été beaucoup plus simple, plus facile si les gouvernants reconnaissent leur défaillance et s'ouvrent à l'ensemble des composantes du pays pour trouver des solutions communes. Mais malheureusement tel n'est pas le cas. Les gouvernants s'entêtent dans leurs forfaits et se braquent en maintenant les populations dans la misère et l'adversité. Ces dernières sont interdites de manifester même pacifiquement. Elles doivent se terrer, se taire et crever en silence !

Mais comme telle n'est pas la nature de l'Homme, il trouve toujours des parades. Face à la répression policière pour damer les manifestations, la grève se révèle aussi efficace. Cependant, les conséquences d'une grève ne peuvent être qu'encore plus désastreuses. Le pays, déjà à terre, risque avec ces grèves de s'en sortir avec des séquelles sévères. Tous les secteurs de la vie socio-économique du pays désapprouvent l'action gouvernementale. il n'y a que la grande muette qui regarde avec ses gros yeux éberlués. Il faut agir maintenant sinon il sera trop tard même pour gérer les pires situations.



Alladjaba Lumière
alladjabalumiere@gmail.com
Bertoua - Cameroun
 
 
 -- envoyé par Alladjaba Lumière (alladjabalumiere@gmail.com)