Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Journée des martyrs au Tchad: l'UNDR appelle d'ores et déjà ses militants à se joindre à la mobilisation générale
Union Nationale pour le Développement et le Renouveau
 
U.N.D.R
 
PAIX – DISCIPLINE – TRAVAIL
 
BUREAU EXECUTIF
 
Communiqué de presse N°001/UNDR/BE/VPREC/2018
 
L’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR) informe l’opinion nationale et internationale qu’elle s’associe à l’initiative d’un collectif d’organisations de la société civile tchadienne du Tchad et de la diaspora, des partis politiques et d’humanistes dans le monde, pour l’organisation sur la période du 03 février au 30 août 2018 de la commémoration des dix ans de la disparition de Professeur Ibni Oumar Mahamat Saleh, Secrétaire Général du Parti pour les Libertés et la Démocratie (PLD), ainsi que tous les martyrs de la démocratie disparus depuis 1990 à nos jours.
 
Cette commémoration ; placée sous le thème « Non à l’oubli et à la prescription judiciaire pour les crimes de sang commis», vise à établir la vérité sur toutes les disparitions et assassinats perpétrés au Tchad depuis l’avènement du MPS au pouvoir le 1er décembre 1990 et obtenir que justice soit rendue aux familles.
 
Cette commémoration dont les activités s’étendront du 03 février au 30 août 2018, journée internationale des personnes disparues, est une occasion pour tous les acteurs politique et des droits de l’homme de se mettre ensemble pour se rappeler des hommes et des femmes qui ont perdus la vie pour la construction d’un Etat de droit. Il s’agit d’interpeller les cœurs, pour qu’aucune victime ne soit oubliée de la mémoire collective.
 
Compte tenu de l’importance de l’objectif visé, qui est l’établissement d’une société de paix et d’égalité entre tous les tchadiens, l’UNDR demande à toute la classe politique, la société civile et d’autres acteurs de la vie publique de notre pays épris de paix et de justice, de se mettre ensemble pour exiger la vérité et la justice pour les familles et sensibiliser les populations sur les instruments juridiques existants.
D’ores et déjà, l’UNDR demande à tous ses militants, sur toute l’étendue du territoire national ainsi qu’aux sections à l’internationale, de se joindre à cette coalition pour la réalisation parfaite des différentes activités planifiées. Dans sa marche irréversible vers la démocratie, le Tchad doit inscrire dans le marbre l’éradication de l’impunité et la lutte contre l’intolérance d’opinions.
 
N’Djamena, le 19/01/2018
 
Pour le Bureau Exécutif
 
Le 1er Vice-président Chargé des Relations
Extérieures et de la Communication
 
Célestin TOPONA MOCNGA
--