Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Droit de Réponse : Issa Ali Taher n’est pas la bête à abattre

Monsieur Makaila, nous avons été hébété, de voir sur un site, aussi populaire que le vôtre publié des informations erronées, envoyées par des mercenaires qui ont mis à sac le Trésor public, causant des tords aux contribuables Tchadiens. Nous faisons allusion à votre article titré « Ambiance délétère à la présidence au Tchad, le Dircab Issa Ali Tahir terrorise… ». Cet article rédigé par un individu déjà connu et repéré grâce à son adresse IP, l’inconnu, qui a signé avec le pseudonyme, Abakar Issa Tourki ne tardera pas à être interpellé pour diffamation, accusation mensongère et atteinte à la personnalité d’un haut responsable de la République.

 

Le commanditaire de l’article, qui prend le plaisir d’accuser les proches parents de Mahamat Mahadi, qui a choisi d’entrer en rébellion, pour assouvir ses projets macabres en détruisant tous les cadres et opérateurs économiques qui ne s’infléchissent pas devant lui, sera également bientôt rattrapé par ses propres turpitudes. Le chef de l’Etat qui a cru au commanditaire de cet article a déjà compris le jeu et n’est pas dupe pour croire à des sottises pareilles pour démettre les cadres ressortissants de la région de Bahr-El-Ghazal de leur fonction pour des « articles de presse » truffés de mensonge publiés dans les sites et dans certains journaux acquis à sa cause.

 

Pour revenir à l’article qui est l’objet de ce droit de réponse, nous voulons apporter un démenti formel sur les propos mensongers rapportés par notre fameux Tourki, qui tremble déjà à la publication de ces écrits. Le Dircab Issa Ali Taher, copté et nommé pour ses compétences par le chef de l’Etat à ce poste de responsabilité, a plutôt rendu facile le climat de peur qui régnait autour du président de la République. Les informations sur le comportement du Dircab Issa Ali Taher peuvent facilement se vérifier auprès de n’importe quel employé du Palais Rose, le traité de « multirécidiviste, et agresse à tout va » relève de pure invention d’Al-Mnana qui justifiera ses propos dans les jours à venir devant les juridictions compétentes. La présence des parents du Dircab dans la rébellion dont le Blog Makaila relai leur action tous les jours n’est pas une opportunité d’ascension pour Issa Ali Taher. D’ailleurs les proches parents d’Al-Manna comme Mahamat Hakimi et autres sont  les fondateurs même du mouvement rebelles en Lybie. Cette rébellion est financée depuis N’Djamena avec l’argent acquis au nom du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), avant, Mahamat Mahadi, ne regagne la rébellion. Donc, M. Issa Ali Taher, ce cadre compétent de la région de Bahr-El-Ghazel est appelé par le président de la République pour le servir comme tout autre Tchadien.

 

Si hier le commanditaire de cet article M. Abakar Taher Moussa alias Al-Manna a réussi par ces arguments de rébellion pour éjecter la Société Pétrolière du Tchad (SOPET) de M. Mahamat Saleh Issa, de la liste de douze (12) marketers retenus pour enlever les produits pétroliers à la Raffinerie de Djermaya, au profit de sa société Al-Manna, aujourd’hui cela ne passera. Parce que les Tchadiens ne sont pas si bêtes pour croire aux mêmes arguments. Les réactions de tout bord sur la page Facebook du Blog Makaila en disent long. Pour ceux qui connaissent le Dircab Issa Ali Taher, ce n’est pas le genre de personne qui tient des propos tels que rapporté par notre Tourki. « Ce n’est pas par hasard que je suis Dircab, d’ailleurs le président Déby a peur de nous… ». Attribuée cette phrase à Issa Ali Taher fait rire beaucoup des Tchadiens qui l’ont côtoyé. Pour votre information, affolé par ces biens mal acquis, Al-Manna a déjà confié à un de ses confidents des phrases similaires qu’il attribue au Dircab. Ce qui vient confirmer que l’article a été réalisé à sa demande. Il a réussi même à acquérir votre Blog, en retirant des articles écrits et publiés sur votre mur. Le dernier en date du mois de novembre 2017, si nous avons la bonne mémoire, titré « Al-Manna offre un collier en or à Hynda ».  Nous savons à l’heure actuelle qui vous a contacté et combien d’argent vous a remis pour le retrait de l’article sur la toile. Le moment venu une plainte pour corruption sera introduit à Paris contre Makaila. Déjà Al-Manna s’enorgueillis en disant à qui veut entendre que : « j’ai même réussi à acheter les activistes pour supprimer les articles déjà mis en ligne. Makaila a publié quelque chose la nuit et le matin l’article a disparu. Mes concurrents finiront par se prosterner devant moi ». 

 

L’autre aspect de cet article dont nous voudrions apporter des clarifications est de dire que « Issa Ali Taher a déjà eu la tête de Nguéto et le directeur général de protocole s’en suivra… ». Les nominations à des postes ministériels ou de responsabilités ne relèvent pas de la compétence du Dircab. Un intellectuel qui sait écrire et lire comprend parfaitement que cela relève des discrétions personnelles du chef de l’Etat et n’est pas d’un simple directeur de cabinet. D’ailleurs les informations relayées par le journal Abba Garde, faisant état d’altercation entre l’ancien ministre de l’Economie et de la Planification du Développement et le Dircab Issa Ali Taher a fait rire beaucoup des responsables Tchadiens présents au sommet de la CEMAC à N’Djaména. Jusqu’à son départ le ministre Nguéto et le Dircab Issa Ali Taher entretiennent des très bonnes relations. L’éjection prématurée de l’ancien ministre du Plan, est une œuvre d’Al-Manna, qui lui a tendu un piège, en lui suggérant de nommer des cadres incompétents à des postes clés de son département. La cause principale du départ de Nguéto, est le secrétaire général, un jeune avec un niveau approximatif, du ministère du Plan, un pion d’Al-Manna, qui n’a pas su gérer les conclusions issues de la table-ronde de Paris en France, sur le Plan National de Développement. Avec le directeur général de protocole, le climat est toujours habituel. Dire encore que « le Dircab dit régulièrement qu’avec lui, il n’y aura pas de place pour les noms musulmans ». Ce propos est une insulte pour les cadres non musulmans ayant obtenu des promotions grâce à Issa Ali Taher, lors de son passage dans les différents départements ministériels. Ce n sont pas les cadres Tchadiens non musulmans du ministère de l’Elevage qui diront le contraire. D’ailleurs même, des non musulmans sont nommés dans des structures sous régionales grâce à des interventions d’Issa Ali Taher. Nous voulons taire leurs noms mais ils se reconnaitrons dans cet article.

 

Dans tous les cas, par sa chute l’auteur de l’article se permet de conclure que « le Dircab est atteint d’une maladie qui le pousse à agresser tout ce qui est devant lui ». Par cette phrase, l’on voit d’où vient l’article et le commanditaire qui est affolé par son argent volé des peuples qui se croit tout acheté. Mais l’on doit savoir que la vie est un manège qui n’arrête jamais de tourner. A toi Makaila, prochainement prend tes précautions, comme l’ont suggéré la plupart de tes lecteurs via Facebook, de vérifier les informations concernant les hauts responsables Tchadiens avant de les publier. Si non le Blog Makaila deviendra un dépôt d’ordure où chacun viendra vomir des chats et chiens, et au fil du temps c’est toi qui perdra ta crédibilité.

 

Mahamat Zeni