Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tchad: la course au gouvernement Pahimi III
 
Quand Deby propose, la simonie de Pahimi dispose mais Hinda s'impose.
 
Ndjaména bouge. Un peu partout, les marabouts s'affairent et les plus malins d'entre eux se donnent à la simonie. Depuis les maisons des ministres , les anecdotes courent, du plus comique au plus drôle .
 
Finalement, c'est comme si tout le monde a si bien compris à quoi ou à quel jeu se donner pour s'asseoir à côté Deby. Ici ,ni connaissances moins encore les compétences n' importent sauf le fait de courir derrière la manigance des marabouts y remporte.
 
Ainsi, Albert Padake Pahimi qui, jusqu'à là n'a rien vu des "poches pleins d'argent " de Deby assorti du PND ,vient à peine de ne chuter aux pelures de bananes : l'Assemblée Nationale (AN)  reporte ultérieurement son interpellation pour une date inconnue
 
il est par ailleurs inconcevable dans cet Itnoland que la moutonnière AN accepte ,sans l'aval de Deby, d'égorger son PM sur autel de la mal gestion des ressources du pays.
 
Voyant en effet sa fin venir , Pahimi anticipe. Il convoque en urgence , dès sa sortie de l'avion, dans son hôtel ,le Bureau National du coq blanc et lui demande par conséquent quel chant entonné face à ce complot dont l'orchestre principal n'est autre que Deby et a pour vedette ,le Député Rakhis Ahmat Saleh.
 
Le coq blanc a ,au forceps, arraché un chanson de  l'Est du Tchad pour embrouiller les oreilles de Deby dont le refrain dit :maraboutage.
 
Cela n'est pas du tout suffisant. Car, pour lui, il faut consulter d'abord ses amis du G5-2 pour au moins  plaider son sort auprès de Deby afin qu'il puisse évidemment achever son plan de liquidation de l'AN par l'organisation du forum des réformes des institutions .
 
Du coup, Ahmat Bachir, Djido Sabre Fadoul, Younousmi furent tous convoqués à venir précipitamment le trouver seul à l'hôtel.
 
Peine perdue ! Bachir poliment lui tangue que " face à Deby, on ne peut rien faire " et que " Deby ne comprend que le langage des marabouts...et de ce fait ,notre concours ne se résume seulement qu'à vous prêter pour un tant soit peu nos marabouts..Puisque nous avons  déjà tout scellé . Mais, Mr le PM, nous avons aussi des conditions. Le PM obtempére sans broncher. Et à Bachir de continuer "Djido nous gardera les Finances, Younousmi opte pour les Affaires étrangères et quant à moi, je me case pour le moment à l'administration du Territoire pour qu'enfin je puisse avoir un peu du sommeil..."
 
Et sur ce, une délégation conduite par son chef de file d'Abéché et de Biltine a été dépêchée chez les marabouts de Bachir et Djido tandis qu'une autre a fait le Niger chez ceux de Younousmi. 
 
Une fois séparés ,Pahimi descend personnellement la nuit à Torrok, son village natal ,voir les siens .
 
Aussitôt arrivé, le marabout le fait enterrer durant toute nuit parmi les morts. Tôt le matin, il le rejoint au  cimetière où il lui demande de quoi il a tant rêvé ? Le revenant dit avoir trouvé Deby en paradis et avec lequel, ils ont joyeusement dansé avec des très belles filles et qu'il entend soudainement de très loin Kabadi et ses Députés criés de leur  fort intérieur dans l'enfer" oh pardon ! oh pardon ! .."
 
Le marabout gémit un instant et sursauta tout en criant à haute voix " Eh oui !  Eh oui ! Nous avons gagné... Une année encore de plus avec Deby.. Ha !  Pas d'interpellation.. " Et puis il le retire de sa tombe.
 
Très exalté, Pahimi arrose enfin le village et de sitôt se lance sur la route de retour. Arrivé à Mandalia, les fétiches eurent raison sur la voiture qui tombe subitement en panne. Cinq minutes après, Biltine, Abéché, Niger commencent, tour à tour, par appeler l'une après l'autre et laissent le même message : même après la mort de Deby vous y restez. C'est du " ne pas bouger camerounais " qui se confirme alors de part et d'autre.
 
Évidemment, ce "ne pas bouger " se confirme au fur et à mesure que la voiture avance vers Ndjamena. Arrivé à Mandalia  ,du haut du Palais Rose ,le Son téléphone sonne et qu' au bout du fil, c'est la voix douce de Hinda qui lance fermement "Monsieur, le PM, tu viens me trouver dans 30 mn,  OK ! " .
 
Le PM arrive en 15 où il trouve, pour la première fois ,Deby en paix avec lui même et très souriant. Et, il n'y a devant lui sur sa table ni bouteille  ni un bâton. Donc, pas de gifle. 
 
il s'assit comme d'habitude sur ses quatre pattes et lui embrasse le pieds avant de venir s'asseoir. Du coup, sort,  d'une porte d'en face, Hinda et debout sur ses ergots lui intime ses ordres " Pahimi ,tu es devenu grossier, c'est tout le monde qui ne veut pas de toi, si ce n'est pas moi, tu aurais déjà parti... Mais, malgré tout,  je te retiens pour achever ce que je t'avais dis de faire... Et en ce qui concerne le prochain gouvernement, va trouver Khazali avant de venir voir Idriss. .."
 
Fort donc de cette assurance , Pahimi apparaît le jour suivant sur la TVT et en délinquant en col blanc annonce gaillardement aux faux " faceboukeurs " et aux " jaloux députés saboteurs aux yeux du crocodile" que leurs jours sont déjà comptés. janvier 2018.
 
Alors, cher candidats , à vos marabouts !
 
.
À .À.