Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Tchad: la CTDDH s'insurge contre le conflit inter-communautaire

CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS

                                                     C.T.D.D.H                                                

BP : 5839 Ndjamena Email : ctddh_organisation@yahoo.fr

Tel : +235 66267981 ; +235 92106983 Siege National : Avenue Oumar Bongo face à la Station- Service NIMRO

 

Communiquée de presse N°69/2017

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) informe l’opinion Nationale et Internationale qu’en date du 1er Décembre, un conflit entre éleveurs et agriculteurs dans le village AB-MARGA, sous/préfecture de CHOKOYAN Département de OUARA, Région du OUADDAI a occasionné la mort d’un des éleveurs et deux blessés dont un grave parmi les agriculteurs.

Ces affrontements sont survenus suite à l’introduction dans les champs des agriculteurs des chameaux appartenant aux éleveurs dans la nuit du 30 Novembre 2017.

Selon le point focal de la C.T.D.D.H sur place, un grand nombre de chameau saisis par les agriculteurs appartiendraient au Commandant de Brigade dénommé Yakhoub.

Les éleveurs munis d’armes à feu avaient agi à la faveur d’un arrêté du Gouverneur signé en date du Sept Aout 2017, interdisant le ramassage et le stockage des herbes sèches ; cet arrêté, au demeurant illégal et illégitime interdit à des citoyens libres, l’exercice d’un métier susceptible d’aucune prohibition légale.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) alerte l’opinion Nationale et Internationale qu’au moment où ce communiqué est mis sous presse, une gigantesque bataille rangée se déroule entre les deux parties ; bataille à l’issue de laquelle d’éventuelles pertes en vie humaines sont à craindre.

La C.T.D.D.H au regard de l’irresponsabilité et des agissements complices des autorités civiles et militaires de la région rend le Gouverneur du Ouaddaï Responsable d’un éventuel massacre à venir. Elle exige sa destitution immédiate et la maitrise rapide de la situation ainsi que l’implication impératives des autorités centrales afin que cessent ces tueries.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) estime par ailleurs qu’une fois de plus la politique d’IDRISS Deby consistant à soutenir activement les éleveurs, gardiens des troupeaux des proches du pouvoir a encore causé des morts et blessés.

La C.T.D.D.H exige de ce fait une enquête approfondie et impartiale pour situer les responsabilités et punir les coupables.

Fait à Ndjamena 1er /12/ 2017

Le Secrétaire Général

 

MAHAMAT Nour IBEDOU

 

Commenter cet article