Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Soutien injustifié de Paris et de Bruxelles à Idriss Deby au Tchad : la CODAC la France et l'Union européenne

Communiqué de presse n° 02/2017

Suite à communication du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Le 14 décembre 2017 aux responsables des partis politiques, relative à la composition du comité d’organisation du Forum sur les reformes institutionnelles, la Coalition de l’Opposition Démocratique pour l’Alternance et le Changement (CODAC) tient à informer l’opinion nationale et internationale de ce qui suit :

 

  1. l’initiative unilatérale et la démarche illégitime du pouvoir  tendant à modifier la Constitution sous prétexte de reformes institutionnelles, n’a jamais requis l’agrément de la CODAC.
  2. le Forum sur la reforme des institutions tant prôné par le Gouvernement, est une vaste escroquerie intellectuelle et politique visant essentiellement la confiscation du pouvoir par le régime MPS et ses alliés.
  3. la CODAC, qui a assuré de sa disponibilité à toute discussion sur les conditions de sa participation à de telle rencontre,  ne se reconnait nullement dans la communication du Premier Ministre. Par conséquent, les partis politiques membres de la CODAC rejettent l’option de faire partie d’un quelconque comité d’organisation.
  4. Les partis politiques membres de la CODAC estiment que seul le dialogue inclusif est un impératif et une urgence à la fois, pour enclencher un déclic de changement, dont la reforme de toutes les institutions et services de l’Etat ainsi que les sociétés étatiques et paraétatiques, avec pour finalité : alléger le coup de vie à nos populations.
  5. Aussi, la CODAC interpelle t- elle la Communauté internationale au premier rang desquelles la France et l’Union Européenne pour leur soutien injustifié à ce projet de reforme décrié par la majorité des Tchadiens.

Fait à N’Djaména, le 15 Décembre 2017

Le Porte-parole de la CODAC

 

Brice MBAÏMON GUEMDBAYE