Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

La situation actuelle de Darfour marquent la fin d'un de deux règimes dictatoriaux

 

  
 
  
 
 Objet : Big up a la crise de Darfour 

*Les deux frères, serviteurs de deux régimes, un seul objectif : déstabiliser le Tchad*


BID: Bichara Issa Djadalla 
MSA: Mahamat Saleh Annadif 
Gal: Général 
Col: Colonel 


Le régime du Soudan et  du Tchad ,dirigé par les deux dictatures ,le Marshall Oumar Hassan Ahmat El-Béchir et le Général Idriss Deby Itno, sont bel et bien à l'origine de ce qui se passe au Darfour actuellement. 

Si aujourd'hui les Arabes du Darfour, surtout la minorité Mahryé combat avec l'appui de la force soudanaise les Mahamid pour le compte des Djellaba, c'est par ce qu'elle a ses propres ambitions et dont elle croit dure comme fer en sous traitant ainsi elle pourrait en effet avoir gain de cause. Il faut le rappeler, durant les différentes crises qui ont émaillé le  Darfour, ce sont les arabes qui directement cibles par les raids des groupes armés Darfori dans le seul but de donner une coloration Arabe -non arabes à cette guerre du pouvoir. Ce qui en retour laisser ces derniers d'être facilement récupérés par le régime du Khartoum et plus en faire si facilement une redoutable force pour mâter sa rébellion étant donné que parmi ( les arabes), il ya ceux qui ont un moment  soutenu Deby pendant sa guerre contre H.H: Les premiers colonnes  (secteur 5, secteur 1..)  sont accueillis par le défunt Alingué, le 1er décembre 1990 à l'entrée de N'Djamena, sont tous dirigés par des officiers Mahamid. Mais, Quelques années plus tard, ces officiers ont compris que la mauvaise gestion et aussi tôt, ils se sont très vite retirés pour aller s'en occuper des leur bétail certains sont restés au Tchad pendant que d'autres sont allés au Soudan. 

Cependant, une fois ayant appris le soutien du régime tchadien à la force des Zakhawa contre le régime du Khartoum, ces arabes, il faut l'avouer, ont décidé, sans contrepartie, de se constituer en une résistance pour faire barrage à ces assaillants et ainsi ils ont pu volens molens mettre si facilement hors état de nuire la famille de Deby.


D'où,ils sont aujourd'hui devenus une  force mieux équipée et mieux entraînée  que l'armée du Soudan. 

C'est pourquoi, en 2007, malgré le refus du Soudan de soutenir les arabes du Tchad, ils ont pu quand même soutenir les rebelles de FSR dirigé par le col Ahmad Soubiane lesquels ont quand même rendu le vie difficile au régime du Mps. Donc, inquiété, le régime du Khartoum a refusé de les aider et par conséquent, il les a obligé de suivre Timan Erdime le neveu de Deby. Mais le col  Soubiane a catégoriquement posé son refus de ne plus suivre en  leur disant clairement que l' *hyène qui se trouve avec toi dans la brousse ne serait a jamais mieux qu'un chien que tu as élevé chez toi à la maison* .


Cette réticence lui a finalement coûté la prison lorsque les soudanais ont vu leurs tendances ou milices envoyées sur Ndjamena  faire demi-tour en laisseant Deby tout tranquille. 

Nous faisons par contre ce rappel, c'est plutôt pour soulever un fait que nombre des nos compatriotes ignorent tant :  l'alliance sordide des nos parents Mahriyé avec IDI.
Ces  Mahriyé, sont les seuls parmi les arabes du Darfour à ne plus participer à côté de la force Soudan dans son combat contre les rebelles. Ils ont en effet gardé une certaine neutralité par ce que, pour eux ,la guerre opposait les Mahamid et les Zakhawa. c'est pourquoi cette neutralité leur a valu directement l'estime de Derby lequel n'a pas du tout hésité du coup à prêter avec eux un serment " de mourir ensemble" et cela est en présence de leurs deux chefs de tribus. Aussitôt scellé, Bichara Issa fut nommé Ministre de la défense et MSA, SGP. Tandis que Oumar Hamdan est chargé du collecte des Info fournis par la cellule de Elgeinena dirigée par Bahar kherallah. 

En somme , au fur et à mesure que les choses avancent, les deux personnalités se donnent du goût du pouvoir et se sont vite fait pousser du poil. Ainsi leur  ambition du pouvoir leur conduit à implanter auprès d'El-Béchir leur pion. L'agent Hassabo. Un intrus des Mahryé, parti du Tchad pendant les sécheresses de 1973 a facilement eu à intégrer les renseignements. Cet agent qui travaillait pour le compte des renseignements généraux à Nyala a fait la connaissance  de Himeti, le commerçant tchadien et aussitôt l'a présenté à Moussa Hilal pour l'integrer dans sa force avant de l'envoyer le représenter à Nyala. 

Il faut signaler en outre que Himetti n'est autre que le cousin germain du Gal BID. Le premier a  décidé de vivre au Soudan pour protéger son commerce tandis que l'autre a su comment rouler pour le compte du régime. 

Dans leur macabre plan de  hisser au pouvoir du Tchad, le locataire de la maison d'arrêt de Moussoro, les deux frères deviennent des vrais serpents. L'un roule pour Hassabo au Soudan et l'autre pour MSA lesquels ambitionnent désormais diriger l'un le Tchad et l'autre, le Soudan. 

Après être mis au parfum de leur plan, Deby a pris le jeu au sérieux. Il a ainsi vite humilié MSA avant de l'éloigné définitivement MSA du Tchad  alors que le Soudan, dans son plan diabolique, garde toujours Hassabo comme vice président non pour lui céder le perchoir mais plutôt de lui laisser le temps d'en finir avec son plan fatal de déstabiliser le Tchad  convenablement conçu avec le Qatar, bien sûr, par la main de sa malice FAR avant de l'envoyer grossir la liste du Général AZUBER et le capitaine Shamsadine. C'est une évidence. Son sort est déjà scellé. 

En revanche, dans l'exécution de ce plan, Hassabo a pu faire de Himeti un Gal et lui recruter enfin tous les anciens rebelles tchadiens ayant été chassés sur les conseils de Bichara à moussoro. Or l'exécution de ce plan confronte pour autant un obstacle. Ce obstacle s'appelle évidemment Moussa Hilal et ses parents Mahamid lesquels, comme nous l'avons dit si haut, sont fortement armés et ne peuvent en aucun cas laisser des gens qui sont restés en observateurs lorsque eux et les Arabes combattaient la rébellion et aujourd'hui après l'accalmie, eux deviennent une force. chose incroyable.. C'est pourquoi alors en retour Hassabo a initié le plan de désarmement dans le but d'écarter Hilal de la scène tout en lui collant l'étiquette  de jouer pour l'extérieur (Tchad) . D'où mission a été donné enfin à Mahamat Hamdane Himetti et sa milice des tchadiens de liquider tous les leaders de cette communauté .Une occasion donc en or s'est alors présenté à ce Himeti comme disait l'adage de chez nous *qui connaît la danse ne restera pas loin du podium*Il s'est alors donné corps et âme. 


Mais parallèlement, le régime est entrain de négocier avec Hilal qui sait d'avance que le Darfour où leurs milices prendront basse est peuplé par les Mahamid. Ne plus content de ce qui se passe avec Moussa , Himeti se précipité et attaque les feriks de Hilal. D'où un combat avec les gardes du corps du Hilal s'est soldé finalement  par l'arrestation de Moussa Hilal et la mort du frère du Gal BID, le gal Abderahim Djimet Daglo et une cinquantaine de leurs cousins. 

Alors ,après l'arrestation du cheikh Moussa, les Bichara fêtent à Ndjamena et chargent Hassabo de convaincre El beshir de venir amadouer Deby et lui faire des avances en attendant que Qatar trouve une solution politique aux rebelles tchadiens se trouvant en Libye et enfin leur installation au Darfour de Hilal. 
En fait, dans tous les cas, qu'il soit du coté du Tchad ou du Soudan, les Mahamid comme disait Taraji Mustafa, l'activiste politique soudanaise, les Mahamid devraient garder leur sang froid. Himeti et son Bichara, Annadif et son Hassabo auront à faire à des rebelles qui ne sont pas des Mahamid moins encore des Arabes avec lesquels ils vont certainement se casser le nez. Ces rebelles du coté Soudan sont des Zakhawa soutenus par l'Égypte et Haptar et du côté du Tchad sont appelés Gourane et aussi Zakhawa, soutenus par le Soudan, Qatar et Tripoli. Au finish, à vos armes donc chers parents et à nous cette fois-ci nos écrans . Qui vivra verra.  N'est ce pas ? 

Abou Oudaye Saddam Kardham
أبو عدي صدام كردم|
Nyala 3th,November 2017