Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Djibouti : un député de l’opposition rejoint les manifestants devant l’Ambassade de Djibouti à Paris
Djibouti : un député de l’opposition rejoint les manifestants devant l’Ambassade de Djibouti à Paris
Djibouti : un député de l’opposition rejoint les manifestants devant l’Ambassade de Djibouti à Paris
Djibouti : un député de l’opposition rejoint les manifestants devant l’Ambassade de Djibouti à Paris

Ce dimanche 17 décembre 2017, plusieurs militants djiboutiens, se sont rassemblés devant leur Ambassade à Paris pour célébrer le  26ème anniversaire de la répression du 18 décembre 1991 du quartier Arihba de Djiboutie plus de 59 personnes ont été massacrées par les forces de l’ordre.

 

A l’initiative de Maki Houmed Gaba, représentant en France de l’Union National pour le Salut(USN), de Mme Aicha Dabablé, figure féminine djiboutienne la plus engagée sur les questions des droits humains et d’autres militantes et militants, un rassemblement a eu lieu ce dimanche devant l’Ambassade de Djibouti à Paris. Ils ont manifesté pour commémorer les séries des répressions sanglantes qui se sont abattues successivement, le 18 décembre 1991 à Arihba, le 27 septembre 1990 au Quartier 5 et le 18 décembre 2015 à Boulduko.

Ils ont scandé des slogans hostiles au régime dictatorial d’Ismaël Oumar Guelleh au pouvoir depuis 26 ans. Le régime djiboutien arrête, viole et massacre dans une totale impunité ce qui a laissé les manifestants à réclamer plus de justice, de liberté, de la démocratie ainsi que l’arrêt des violences et des répressions à l’encontre du peuple depuis 40 ans.

Un député djiboutien manifeste devant l’Ambassade à Paris

Ismail Assoué, un député djiboutien, proche de la coalition Union pour le Salut National (USN), de passage à Paris, a rejoint les manifestants devant l’Ambassade pour leur témoigner de sa solidarité. Il a pris la parole pour décrire la situation de répression dont sont victimes les citoyens et affirme que la lutte va se poursuivre contre le régime d’IOG.

Makaila.fr