Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Avec Vanessa Fidel Moungar, franco-tchadienne, membre du Conseil présidentiel pour l'Afrique(CPA)
Avec Vanessa Fidel Moungar, franco-tchadienne, membre du Conseil présidentiel pour l'Afrique(CPA)
Avec Vanessa Fidel Moungar, franco-tchadienne, membre du Conseil présidentiel pour l'Afrique(CPA)

Avec Vanessa Fidel Moungar, franco-tchadienne, membre du Conseil présidentiel pour l'Afrique(CPA)

Hier, lundi 11 décembre 2017, j’ai eu le privilège d’être invité au cocktail dinatoire, organisé, à Paris dans un grand hôtel par le Conseil Présidentiel pour l’Afrique, cellule mise en place par le président Emmanuel MACRON, pour l’aider à relever la politique africaine de Paris.

Composé essentiellement des hauts cadres franco-africains, dont la Tchadienne, Vanessa Fidèl Moungar (Banque Africaine de Développement), le Sénégalais, Karim Sy (Fondateur de Jokko-Lab), Diane BINDER, Co-fondatrice du site, Action Emploi Réfugiés (AERé), le Conseil Présidentiel pour l’Afrique, se veut un groupe de réflexion globale pour accompagner la politique africaine du nouveau président français, Emmanuel Macron. Il s’efforce à comprendre les préoccupations des voix africaines pour améliorer les rapports hideux, vieux, avilissants et dégradants de Paris avec ses partenaires africains.

Journalistes, blogueurs, activistes, militants, opérateurs économiques et autres acteurs de développement ont répondu à l’invitation du CPA. Cette rencontre est une première étape qui s’inscrit dans le cadre d’échanges entre cette cellule qui dit vouloir travailler pour remonter au président Macron, les inquiétudes de la société civile africaine, c’est pourquoi elle a invité des personnes venants des différents secteurs d’activités  d’origine africaine pour établir ce partenariat qui se veut fructueux et courtois.

Selon le CPA, cette rencontre qui est la première, constitue une prise de contact et ne se limitera pas là, elle va se poursuivre sous d’autres formats afin de renforcer les liens avec les acteurs au développement qui interviennent dans divers domaines  pour changer les choses en Afrique.

Makaila.fr