Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Les député-es européen-nes ont condamné la junte militaire et exigent le gel des avoirs des auteurs du coup d'état// Au Tchad, la plateforme Wakit Tama" l'heure est arrivée " appelle ce jeudi 19 mai 2021 le peuple à manifester pour le retour à l'ordre constitutionnel //

Archives

Publié par Mak

Complot contre Air Inter 1 au Tchad : le DG de l’ADAC,Moustapha Abakar écroué

Depuis quelques semaines, la compagnie aérienne Air Inter 1, est dans le collimateur de l’ADAC. Tantôt, c’est une correspondance adressée à Haoua Acyl, ancienne Ministre de l’Aviation Civile, limogée, tantôt, les Américains auraient signalé aux autorités tchadiennes qu’un avion immatriculé du Tchad, transporterait d’armes et des munitions depuis la Syrie ou la Russie.

 

Tout ça relève des manœuvres de l’Autorité de l’Aviation Civile du Tchad (ADAC), qui est à l’origine de cette campagne de dénigrement à l’encontre de la compagne et de son responsable.
En tant que compagnie Air Inter 1 ne peut pas s’attribuer elle-même une immatriculation pour quitter le territoire tchadien, cela relève du domaine de l’ADAC.

Le DG et la ministre Haoua Acyl, sont les responsables qui doivent justifier leur complicité dans cette affaire.
Le patron d’Air Inter 1 est un pilote de formation réputé qui connait ses droits, ses devoirs et les réglementations aériennes internationales. Il ne prendra pas les risques de mettre à disposition des réseaux étrangers ses avions à des fins inavouées.

Ce qui est sûr, le problème a des en-dessous qui qui mériterait être analysés avec lucidité afin de situer la responsabilité des acteurs qui en veulent à Air Inter 1, seule compagnie qui embauche des ressortissants étrangers sur le territoire national.

La preuve est que le DG Moustapha Abakar vient d’être écroué à l’issue de l’enquête, celui qui est la tête pensante de ce complot avec Maiba, Abakar et Sadick contre la compagnie Air Inter 1

Cette affaire risquerait de se retrouver devant des tribunaux internationaux à compétence universelle, ce qui serait bien entendu, un avantage pour le patron d’Air Inter 1 dont les avocats se mobilisent aussi à l’étranger pour défendre ses intérêts.

Aucun citoyen tchadien n’a droit de léser un autre pour des motivations particulières, quiconque a droit d’entreprendre et d’exercer librement des activités dans un cadre légal. Pourquoi donc vouloir machiner contre la compagnie Air Inter 1 et en vouloir à son patron ?

 

A l'avenir, il faut éviter de trans-nationaliser une affaire tchado-tchadienne pour nuire à telle personne ou telle autre pour des intérêts mesquins des individus cupides.

Makaila.fr