Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Tchad : abandonné à son triste sort depuis 27 ans, le peuple se bat contre son armée violente

C’est bien cette image désolante d’un vieillard malmené par les militaires tchadiens qui tentent d’arracher ses moutons, quelque part dans une contrée du Tchad, publiée sur les réseaux sociaux, qui fonde notre profonde raison et laisse penser que l’armée d’Idriss Deby, prisée ailleurs,  ne fait pas l’unanimité chez elle.

Depuis l’accession au pouvoir d’Idriss Deby, le 1er décembre 1990 à nos jours , le peuple tchadien est délaissé  à son triste sort de manière évidente et sans précédent dans l’histoire politique du pays face une armée violente par le reste du monde, soucieux de la sécurité internationale que par les droits humains, les libertés et la démocratie qui garantissent la stabilité politique et la paix civile.

Appréciée sous d’autres cieux pour son combat contre les groupes terroristes qui essaiment l’Afrique et dont aucune force du continent n’est à mesure de faire face, que l’armée tchadienne à la solde d’Idriss Deby, est devenue l’alliée précieuse de tous. C’est grâce à ce quitus dont elle jouit à son égard, que cette armée poursuit son sport favori basé sur la violence, le viol des femmes, la brutalité et le mépris à l’encontre des paisibles citoyens sans défense.

L’armée tchadienne n’est ni républicaine encore moins nationale, sa seule et unique vocation d’étouffer les libertés en général des voix qui tentent de s’émanciper au niveau national par l’expression populaire pacifique et civique. Aujourd’hui, au Tchad, revendiquer le respect des droits humain, des libertés, de justice sociale est une source d’interpellation, d’arrestation, d’oppression et de répression.

Cette armée tchadienne est une véritable milice qui meurt ailleurs pour préserver au Tchad, le pouvoir d’un seul homme ravalé par son peuple. Malheureusement, elle est composée des fils et filles du pays dont les frères, les sœurs, les parents sont quotidiennement brimés et réprimés par d’autres forces occultes et obscurantistes qui agissent dans une culture d' impunité institutionnalisée.

 Notre réflexion a pour seul souci, de susciter,  un débat d’idées autour de cette armée tchadienne qui s’est  éloignée des principes et valeurs qui celles de la défense de la partie et de l’intégrité territoriale en cas de menace externe telle que l’annexion étrangère.

Il faut aider les officiers et sous-officiers tchadiens à se ressaisir , pour éviter,  de se retrouver, tôt tard, dans une situation des poursuites judiciaires par des juridictions spécialisées le moment venu.

Makaila.fr