Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

DEBY NE SERAIT-IL PAS A LA FIN DE SON REGNE?

Ce qu’un dictateur voit à la fin, le peuple voit le début.

 L’observation de théâtres Débyens, nous fait déjà présenter que le régime moribond du Mps ne pourra plus gagner la confiance des tchadiens à part sa clique de clan et quelques affidés de la république qui profitent que sur les malheurs des autres. Puisque chaque chose a un début et une fin...

La grogne sociale que les sbires du Mps cherchent coûte que coûte à étouffer dans l’oeuf prendra toujours des disproportions débordantes.Car, l’injustice est l’indicateur d’une révolte, mais le sanguinaire Déby et ses bouffons du Mps n’ont jamais songé au danger qui prévaut à l’horizon.

La première raison de cette observation est que depuis la prise du pouvoir du Mps en 1990, Déby n’a jamais été élu toutes élections confondues.

 Les sources proches du pouvoir révèlent que  Déby lui-même aurait avoué qu'il était imposé par Jacques Chirac contre la volonté de son peuple.  La preuve est que, toutes les élections organisées sous le règne de Déby ont été toujours contestées. De ce fait, le régime du Mps (Moratorium des patriotes sanguinaires) n’a que pour seul objectif d’anéantir l’émergence du Tchad par des pillages systématiques et le favoritisme clanique.

La deuxiéme raison est que, Déby n’a aucune empathie  pour un autre clan à part le sien qui  vit le paradis sur terre. Il fait croire aux siens qu'ils sont haïs par les tchadiens afin de préserver son pouvoir.

 Les faits  démontrent  clairement que Déby avait éliminé systematiquement tous ses compagnons de lutte: Abbas koty, Maldoum Bada Abbas… dès les premières années de son pouvoir. Ceux qui se trouvent aujourd’hui autour du sultan d’Amdjarass sont triés pour des services de louanges et le culte de la bouffonerie. Puisqu’ils sont payés au mérite de la trahison ou soumission totale.

Troisièment, Déby pense soumettre les tchadiens dans l’obéissance absolue par la tuerie, la  torture, l’enlèvement des politiciens, des leaders de la socièté civile, des étudiants.

Les intimidations de sa police politique (ANS) n'y sont changeront rien..Car, les tchadiens sont à l’éveil de conscience citoyenne et  sont convaincus que seule la lutte libère l’homme!

Le fait que la socièté civile, les syndicalistes, les étudiants ne cessent de braver le régime sangsue agonisant montre à suffisance“ IYINA” autrement dit “On est fatigué”.

La quatrième raison est que les tchadiens sont fatigués de 27 ans de mensonge et d’injustice d’Etat comme  jamais ils n’ont connu des tels depuis  l’existence de leur patrie.

La démocratie du Mps est sans foi ni loi et n’endort plus les tchadiens sauf les vuvuzelas de ceux qui prennent part au partage du denier public. Car, ceux-ci n’ont aucune notion de la démocratie comme leur Sultan alias Alberto Idriss deby radjil banat, (homme des filles), aussi taciturne que jamais.

La démocratie au Tchad est la liberté de piller sous la Françafrique, l’impunité et la corruption instrumentalisées au plus haut sommet de l’état. Même ceux qui savent quelque chose de la démocratie comme Delwa Kassiré alias le profiteur, Nagoum Yamassoum alias l’argentivore, Guelendousia Waidou alias l’écureil, Jean Bernard Padaré alias le pérroquet, Kalzeubé Pahimi alias le more judaico, Albert Pahimi II alias mange-mil, Emmanuel Nadingar alias le crucificateur, Adoum Younousmi alias Larron national, Mahamat Zène Bada alias Caisse de la Mairie, Ahmat Mahamat Bachir alias automate vuvuzela, Moussa Faki alias le dauphin, Jacques Haroun Kabadi alias le Sangsue de la cotontchad… ont vendu leurs âmes pour le gain facile.

Cinquièment, Déby ferme la porte de la fonction publique à la jeunesse et ouvre aux siens le portail de remplacement numérique. Les jeunes diplômés sont à la merci de la rue et ne savent à quel saint se vouer?

La chute de Déby, un fait imminent .

Voici le tunnel qui  conduira DEBY à une fin brutale, que beaucoup de ses bouffons en savent sûrement quelque chose mais ils préfèrent  plutôt  le “share of money and drink chivas” au lieu de dire la vérité.

  1. Sur le plan sécuritaire: depuis votre prise de pouvoir les tchadiens ne se sont jamais sentis  en sécurité. Chaque famille aurait pleuré de près ou de loin une victime de la dictature débyenne: septembre noir, massacre des Ouaddaiens, des Hadjarai, des Arabes, des Saras, génocide du Darfour, génocide en Centrafrique... Même dans l’enceinte de la garde prétorienne, il y a eu maintes fois effusion de sang. P
  2. La brutalité de votre police politique (ANS) appelle les tchadiens à une prise de de conscience puisque l’injustice devient la loi, la désobeissance est une résistance.
  3. Sur le plan judiciaire: il n’y a eu jamais la justice équitable au Tchad sous votre règne de machkiavel. Le clanisme, le favoritisme,  la corruption sont érigées en règles sont pour piller les richesses du pays.
  4. Sur le plan du développement, les tchadiens ont été déçus par un président menteur, qui respire que des promesses fallacieuses sous des slogans: Tchad émergent?, N’djamena vitrine d’Afrique?, Projet chemin de fer?, moralisation de la vie publique?, Tchad Etat fédéral?, Plein emploi pour la femme et la jeunesse?…que sais-je! Toutes ces tromperies sont comprises par la jeunesse tchadienne qui doutent de plus en plus de  son avenir avec le monstre Déby.
  5. Deby-Hinda la française, si vous n’avez pas d’argent pour organiser les élections législatives,  souvenez de l'argent ($8,6 millions), planqués honteusement à Montréal au Canada!

En définitif, ce n’est pas en instaurant votre dictature abjecte, voilée sous la paupière des intérêts de la France que les tchadiens se laisseront faire. Car vous nous avez taxé des apatrides, vous avez prorogé quatre fois le mandat des Députés “beni oui”, et vous voulez toujours les maintenir pour votre objectif final qui est de créer un poste de vice-président pour tes fils, les tendam  Zakaria le hibou, Mahamat walkaka fils naturel et donner le pouvoir au dauphin Moussa Faki.  

Le peuple tchadien est décidé à vous combattre pour libérer le Tchad du joug d'un régime des voleurs, des pillards, violeurs, prédateurs à la botte de la France.

En guise de rappel, tous les régimes ayant succédé au pouvoir, pris fin lorsque les arrestations arbitraires devenaient abusives et le massacre des paisibles citoyens s’intensifiaient.

Peuple tchadien tournons la page de Deby et exigeons des nouvelles élections législatives

 

SALEY DAOUSSA SOUBANA