Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: dénommée marche du peuple pour exiger l'alternance au Tchad, plusieurs organisations de la société civile, des mouvements citoyens et partis politiques vont descendre dans la rue le 06-02-2021 en vue de protester contre le pouvoir actuel d'Idriss Deby //

Archives

Publié par Mak

Granville. Le blogueur tchadien Makaila Nguebla face aux lycéens
Granville. Le blogueur tchadien Makaila Nguebla face aux lycéens

Une liberté d’expression bafouée

Makaila Nguebla publie plusieurs articles de 2000 à 2005, d’abord dans l’hebdomadaire Jeune Afriqu, puis dans des sites tchadiens à l’étranger où il a publié des chroniques critiques et dénonciatrices du régime de président tchadien Idriss Derby. De 2005 à 2013, il vit au Sénégal et lance un blog.

Depuis lors il est considéré comme un opposant au régime du président tchadien. « Je dérangeais, pour le Sénégal le choix a été vite fait face à la pression de l’armée tchadienne », raconte le journaliste.

C’est ainsi que le 13 juillet 2013, Makaila arrive en France et bénéficie du droit d’asile politique. Il fait partie désormais de la Maison des Journalistes.

« Expulsé, c’est donc depuis peu que je peux partager cette liberté d’expression qui est réprimandée sévèrement au Tchad, exprime-t-il. Je suis ici pour apporter un regard différent et montrer que la liberté d’expression est acquise en France, pas comme dans d’autres pays tels que le Tchad, par exemple ».

Pendant une heure, les lycéens ont posé toutes leurs questions : « Pourquoi êtes-vous devenu journaliste ? », « est-ce que votre vie était en danger ? » « Et votre famille ? » « Avez-vous toujours des liens avec elle ? » « Est-ce que vous travaillez toujours ? » « Comment vivez-vous ? », ...

« Ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre un exilé, on apprend plein de choses », assure Solène, 16 ans, du lycée La Morandière.