Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

  Tchad : Pourquoi Alassane Ouattara et Macky Sall ont boudé l’investiture d’Idriss Deby ?

Deux présidents africains très respectés et respectables ont brillé par leur absence lors de l’investiture, le 8 août dernier, d’Idriss Deby. Il s’agit de l’Ivoirien Alassane Ouattara et du Sénégalais Macky Sall.

Trois jours après l’investiture au Tchad d’Idriss Deby, les commentaires vont bon train à propos de l’absence remarquée du Président ivoirien et de son homologue sénégalais Macky Sall qui n’ont pas effectué le déplacement de Ndjaména pour assister à la réélection fortement controversée du dirigeant tchadien.

Selon nos informations, depuis le sommet de Kigali où Idriss Deby a manqué du respect à Alassane Ouattara en lui coupant la parole et l’histoire de la lettre que lui a adressée la diplomatie sénégalaise au sujet du contentieux qui oppose le Sahara Occidental au Royaume du Maroc, les deux chefs d’Etats des pays d’Afrique de l’Ouest ont tournée à leur collègue dont les pratiques sont jugées hégémonistes.

Toujours selon nos sources, Idriss Deby aurait même lancé à Kigali que les pays d’Afrique de l’Ouest ne disposent pas des armées guerrières et que c’est son armée qui fait la guerre à leurs places.

Ces propos dévalorisants ont fortement déplu, à ces deux Chefs d’Etats. Ils ont décidé de prendre du recul du dirigeant tchadien perçu trop hautain et impérialiste.

N’est-ce pas Idriss Deby qui, à un moment, entrepris la démarche d’entrer dans l’espace de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ?

Voilà Idriss Deby, rattrapé par ses prises de position contradictoires.

Aprés avoir chosifiés ses compatriotes au Tchad, Idriss Deby exporte son mépris. Il est mal barré en tombant sur deux poids lourds de la scène africaine à savoir : Ouattara et Macky Sall qui sont loin d’être des béni oui oui d’Afrique centrale qui sont  à sa dévotion.

Makaila.fr