Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Les défis de la société civile au Tchad

04 Août 2016

Entre l’automne 2014 et le printemps 2016, le Tchad a connu des manifestations populaires, avec une mobilisation d’une ampleur sans précédent. Motivée par les difficultés économiques, la contestation est progressivement devenue plus politique, notamment à travers l’action des plateformes d’associations citoyennes « Trop, c’est trop », « Iyina » et « Ça suffit ». Ces organisations de la société civile tchadienne, qui revendique le départ d’Idriss Déby ont connu une montée en puissance indéniable au cours de cette période. Cependant, dans un contexte de contraction des libertés publiques, particulièrement depuis les élections présidentielles d’avril 2016, ces organisations semblent encore fragiles, et la mobilisation populaire s’est quelque peu affaiblie. À la veille de l’investiture de Déby le 8 août 2016, l’hypothèse d’un véritable éveil de la société civile tchadienne reste encore à évaluer.

(Crédit photo: site du blogueur Makaila)